Icon Sport

Pays de Galles : Pivac conforté par sa fédération

Pays de Galles : Pivac conforté par sa fédération
Par Arnaud Beurdeley via Midi Olympique

Le 01/04/2021 à 16:06Mis à jour Le 01/04/2021 à 16:15

INTENATIONAL - Malmené par l’opinion publique lors de la première année de son mandat, le sélectionneur gallois Wayne Pivac vient d’être conforté par sa fédération jusqu’au Mondial 2023 en France.

Quatrième sélectionneur néo-zélandais du Pays de Galles (après Warren Gatland, Graham Henry et Steve Hansen), Wayne Pivac savait déjà que de marcher dans les empreintes géantes de son prédécesseur ne serait pas simple. La première année de son mandat est là pour en témoigner avec une cinquième place dans le Tournoi 2020 (1 victoire, 4 défaites) et une bien pauvre Coupe d'Automne des Nations (2 défaites et 2 victoires, contre la Géorgie et l'Italie).

"On va s’attacher à faire bouger la balle un peu plus en attaque, mais ça va prendre un peu de temps, avait-il prévenu lors de sa prise de fonction à l’issue du Mondial japonais. Ce n’est pas nouveau pour moi, il m’a fallu un peu de temps aux Scarlets pour changer la mentalité, affiner les compétences et faire en sorte que tout le monde comprenne son rôle." Force est de constater qu’il avait vu juste. Avec les Scarlets, il a fini par remporter le Pro 14 en 2017.

Avec les Diables rouges, il vient de remporter le Tournoi des 6 Nations. A tel point que le sélectionneur du pays de Galles a visiblement retourné l'opinion en 2021 avec ce premier titre, le Grand Chelem lui échappant même de très peu avec cette défaite sur le fil contre le XV de France (32-30).

Conséquence : dans un communiqué, la Fédération galloise a apporté un soutien sans ambiguïté à son sélectionneur, le confirmant dans ses fonctions jusqu'à la Coupe du monde 2023. "Wayne et son staff ont livré un excellent travail, est-il écrit. Nous les félicitons pour cela et nous sommes impatients de suivre leurs progrès sur la route de la Coupe du monde 2023 en France. Wayne a cet objectif dans sa mire et un projet pour que le pays de Galles arrive au sommet, avec tout le soutien de la WRU."

Contenus sponsorisés