Icon Sport

Itoje annonce qu'il ne chantera plus l'un des chants célébres des supporters et joueurs anglais

Itoje annonce qu'il ne chantera plus l'un des chants célébres des supporters et joueurs anglais
Par Rugbyrama

Le 25/05/2022 à 16:26Mis à jour Le 25/05/2022 à 16:32

INTERNATIONAL - Maro Itoje prend position. Le deuxième ligne international anglais a annoncé dans un entretien accordé à L'Equipe qu'il ne chanterait plus l'hymne "Swing Low, Sweet Chariot". Le problème pour le joueur des Saracens, le contexte dans lequel ce chant a été conçu. C'est en l'occurrence un esclave indien qui est à l'origine de cet hymne, ce qui dérange fortement Itoje.

Si vous avez eu la chance de découvrir l'antre de Twickenham ou de croiser des supporters anglais, vous l'avez forcément déjà entendu. Le "Swing Low, Sweet Chariot" est entonné à la moindre occasion par les fans du XV de la Rose, mais également par les joueurs lors des grands moments. Une tradition qui dérange le deuxième ligne Maro Itoje, qui a annoncé qu'il ne chanterait plus cet hymne : "Je ne vais pas dire aux gens ce qu'ils doivent faire ou non mais, personnellement, je ne chanterai plus cette chanson. Je l'ai chantée auparavant quand j'étais naïf et ne connaissais pas ses origines mais, sachant désormais le contexte à la création de Swing Low, Sweet Chariot, ce n'est plus un hymne que je vais reprendre."

La chanson a en l'occurrence été écrite par un esclave indien et représente l'espoir des esclaves de trouver un réconfort dans l'au-delà, comme le prophète Elie. Ce dernier aurait d'ailleurs rejoint le paradis en chariot. Désormais, lors des futures victoires (ou défaites) de la sélection anglaise, Maro Itoje pourra participer à la fête, tout en ne chantant pas l'hymne traditionnel anglais. Une décision forte, mais qui fait sens.

Contenus sponsorisés