Icon Sport

La régalade des Barbarians contre les Tonga

La régalade des Barbarians contre les Tonga

Le 13/11/2021 à 18:11Mis à jour Le 14/11/2021 à 16:21

INTERNATIONAL - Les Barbarians français se sont magnifiquement imposés au Matmut Stadium de Gerland de Lyon, face aux Tonga (42-17). Le match aura été spectaculaire, avec 6 essais à 2, du jeu et du rugby plaisir.

On avait quitté les Barbarians le 10 novembre 2018 à Bordeaux par une défaite 38-49 face… aux Tonga. Et on a retrouvé les Baa-Baas à Lyon, par un succès face à ces mêmes Tongiens, 42 à 17, après une partie où le jeu a été au centre des débats. Les deux équipes se sont efforcées de tenter, de proposer, de se faire plaisir, à l’image de ces 7 minutes en plus après la sirène pour offrir toujours plus de spectacle. Les Barbarians français ont en tout cas maitrisé les débats dans un duel qui a été engagé, avec 8 essais inscrits au total ; les partenaires du Toulousain Iosefa Tekori ont fait preuve d’une belle force collective.

On sait que la tradition veut que ces Baa-Baas cherchent à régaler, et ils ont justement disputé une rencontre sans jamais tenter les points quand l’occasion se présentait, tapant à chaque fois en touche. Ce fut le cas pour la première réalisation de Tekori, sur ballon porté après un lancer de Maynadier (9e). Les Tongiens ont quant à eux d’abord cherché à rester à distance, réduisant l’écart sur une pénalité de Faiva (22e). Mais les Barbarians ont vite marqué de leur empreinte la partie, réagissant de suite par le local de l’étape Lambey, doublant la mise en force sur une longue séquence, bien amenée par les trois-quarts (23e).

Le doublé pour Joe Ravouvou

Si les Tongiens ont fait plus que rivaliser dans le secteur de la mêlée fermée, ils ont peu à peu baissé de rythme, marquant un peu le pas sur le plan physique. Pourtant, dans les duels, ils se sont envoyés. Vaea Vaea est venu conclure un surnombre sur les extérieurs (31e) tandis qu’il faudra ensuite attendre cette réalisation de Mailetoa Hingano en fin de duel et après une épreuve de force pour voir ces Aigles de mer scorer à nouveau (69e). Entre temps, ce fut un festival des Baa-Baas, toujours dans le mouvement, malgré un duel avec un poil d’indiscipline traduite par les cartons contre Falgoux (30e), Kata (43e) et Faleafa (74e).

Acébès à la suite d’un jeu au pied de l’intenable Coly (40e+1) est venu participer au festival offensif, au même titre que Ravouvou pour un doublé, suite à une passe de Laporte qui était à la réception d’un coup de pied de Belleau (45e) - auteur d’ailleurs d’un 100% au pied sur toutes les transformations (6 sur 6) - et d’une autre prise d’espace en bout de ligne (57e). Entre temps, Hirigoyen s’était également distingué dans un couloir, après une accélération de Bonneval, toujours très actif (53e). Devant 11 266, la belle fête voulue par l’esprit des Barbarians a donc bien eu lieu, grâce à une victoire convaincante, et une belle ambiance.

Contenus sponsorisés