• International - Eddie Jones (Angleterre)
    International - Eddie Jones (Angleterre)
  • International - Mike Brown, Jack Nowell et Eddiie Jones (Angleterre)
    International - Mike Brown, Jack Nowell et Eddiie Jones (Angleterre)

"Il a créé un environnement de peur" : retour sur les critiques fracassantes contre Eddie Jones

Par Rugbyrama
Le

INTERNATIONAL - L’éviction d’Eddie Jones par la fédération anglaise met fin à des mois de critiques acerbes de la presse britannique et d’anciennes gloires du XV de la Rose. Mike Brown et Clive Woodward s’étaient notamment mués en machines à critique.

Après des mois de tension, Eddie Jones a finalement été limogé de son poste de sélectionneur de l’Angleterre. Arrivé après le Mondial 2015 en provenance du Japon, l’ancien sélectionneur des Cherry Blossoms a vécu une descente aux enfers suite à la défaite en finale de Coupe du monde 2019 du XV de la Rose. Depuis trois ans, Eddie Jones s’est régulièrement fait descendre en flamme par Clive Woodward, ancien sélectionneur de l’Angleterre (1997-2004), et Mike Brown, ailier aux 72 sélections sous le maillot de la Rose.

Il a le rugby anglais dans sa poche

En février 2022, le XV de la Rose s'inclinait piteusement en ouverture du Tournoi des Six Nations face à l’Écosse. Après une édition 2021 conclue à la cinquième place, l’Angleterre et, surtout, son sélectionneur a subi les foudres de Clive Woodward, critiquant le fonctionnement de la RFU. "Il n’y a personne à Twickenham de qualifié pour demander des comptes à Eddie Jones du point de vue du rugby. Il les a clairement tous dans sa poche. Il ne peut pas être interrogé, ce qui est une énorme faiblesse de la fédération. Lorsqu’il a gâché le Tournoi des Six Nations l’année dernière, la RFU a apparemment mené une petite enquête confortable, avec une collection d’experts du rugby. Le rapport a conclu que l’Angleterre avait besoin d’impliquer un arbitre à l’entraînement pour endiguer le flot de pénalités. Aussi, qu’une plus grande implication de psychologues du sport pourrait être bénéfique !"

Eddie Jones a créé un environnement de peur

L’ancien ailier du XV de la Rose, Mike Brown ne tient également pas sa langue lorsqu’il s’agit de critiquer Eddie Jones. Absent de la sélection anglaise depuis mars 2018, en raison d’une altercation violente avec Ben Te’o, l’ancien Harlequin n’est pas tendre avec son ancien sélectionneur. Dans le Mail, Mike Brown s’est lâché sur les supposées méthodes du manager. "Eddie Jones a créé un environnement de peur et les joueurs anglais ont peur de faire des erreurs ou de le défier... il ne tire pas le meilleur parti de ses ressources et il est à court d'excuses. Des choses comme taper en touche face à 14 All Blacks, en ayant le momentum, en est une preuve". Mike Brown fait ici allusion à la rencontre Angleterre-Nouvelle-Zélande, où le XV de la Rose avait réalisé un come-back de 14 points pour finalement taper en touche sur la sirène.

International - Mike Brown, Jack Nowell et Eddiie Jones (Angleterre)
International - Mike Brown, Jack Nowell et Eddiie Jones (Angleterre)
J’ai de la peine pour Eddie Jones… parce que personne n’est assez qualifié à la fédération pour le virer

Le 1er décembre 2022, le sélectionneur champion du monde en 2003 récidivait avec une "punchline" tirée depuis les colonnes du Mail. Sir Clive Woodward avait feint de ressentir un zeste de souffrance pour Eddie Jones, après une tournée de novembre ratée (une victoire contre le Japon, un match nul face à la Nouvelle-Zélande, et deux défaites contre l’Argentine et l’Afrique du Sud). "Je suis désolé pour Eddie Jones car personne à la RFU n'est qualifié pour le virer... Le rugby anglais doit être régi comme les autres sports et les entreprises de haut niveau. Si Pep Guardiola disait à Manchester City qu'il partait demain, le club et ses fans seraient inconsolables. Il en serait de même à Liverpool si Jurgen Klopp optait pour de nouveaux pâturages. Les fans de rugby anglais seraient-ils en colère si Jones partait ? J'en doute".

Il faudrait que les joueurs osent défier Eddie Jones

Mike Brown, encore lui, avait déjà sommer les joueurs anglais de "défier" Eddie Jones, en février 2021. Toujours dans le Daily Mail, l’ancien ailier des Harlequins avait notamment laissé apparaître sa colère, après une victoire 41-18 de l’Angleterre, face à l’Italie. "J’espère vraiment que les joueurs auront le courage de défier Eddie Jones pour lui dire : ‘maintenant, on va jouer comme ça !’. l me semble que, pendant un bon moment, les joueurs ont accepté le plan de jeu proposé par Eddie. Dans ce genre de situation, il est toujours plus facile de faire ce qu'il dit et de garder la tête baissée. Eddie a la langue bien pendue, acérée et il n'a pas peur de l'utiliser. Une minute, il jouera au cricket avec ses joueurs, puis la suivante, il se prendra pour un directeur effrayant. Tout le monde a entendu ces histoires effrayantes à propos d'Eddie Jones et personne ne veut se le mettre à dos. (...) Pourtant, il faudra que les joueurs osent le défier".

Par Clément LABONNE