Icon Sport

Après la polémique Sexton en Nouvelle-Zélande, World Rugby assure que le protocole était valide

Après la polémique Sexton en Nouvelle-Zélande, World Rugby assure que le protocole était valide

Le 02/08/2022 à 11:52Mis à jour Le 02/08/2022 à 16:40

INTERNATIONAL - Après avoir reçu un sérieux coup à la tête à Dunedin, le capitaine irlandais Jonathan Sexton a joué le deuxième test la semaine d'après, ce qui a beaucoup fait parler en Nouvelle-Zélande. Le directeur général de World Rugby Alan Gilpin assure pourtant que la situation a bien été gérée par le staff médical de l'Irlande.

C'est un sujet qui revient régulièrement autour de Jonathan Sexton, capitaine et demi d'ouverture de l'Irlande. Celui-ci a dû quitter les siens lors du premier test en Nouvelle-Zélande après un choc contre le capitaine all black Sam Cane. Malgré l'importance de la collision à la tête, le joueur a été déclaré apte pour disputer le test suivant. Le Leinsterman de 37 ans était donc titulaire à Dunedin. Le protocole d'évaluation de blessure à la tête (HIA) a été vivement critiqué par la suite.

Alan Gilpin, directeur général de World Rugby, a réagi sur cet "incident", qui a été "mal compris" selon lui : "Johnny est sorti avec un protocole HIA1, qui est effectivement un premier outil pour essayer de comprendre si c'est une commotion. Il l'a passé, ce qui veut dire qu'il n'a pas été commotionné." Le dirigeant britannique indique que l'Irlande aurait pu faire revenir Sexton en jeu mais ne l'a pas fait, optant pour l'option de précaution.

Contenus sponsorisés