Icon Sport

Sondage : quel est le meilleur demi de mêlée étranger de ces dernières années ?

Sondage : quel est le meilleur demi de mêlée étranger de ces dernières années ?
Par Rugbyrama

Le 02/03/2021 à 16:31Mis à jour Le 02/03/2021 à 16:39

INTERNATIONAL - Aaron Smith vient de prolonger avec la fédération néo-zélandaise, à cette occasion, on vous propose un sondage pour élire le meilleur demi de mêlée étranger de ces dernières années. On a sélectionné 11 joueurs et c'est à vous de désigner le meilleur.

Aaron Smith, l'irremplaçable

97 matchs et 107 points avec les All Blacks. 12 matchs joués cette saison, 805 minutes de jeu, toujours titulaire, il est devenu irremplaçable. Aussi dynamique que précis, Aaron Smith est un joueur indiscutable depuis près de 10 ans. La prolongation du champion du monde de 2015 avec la fédération néo-zélandaise est donc légitime.

George Gregan, le recordman australien

Il est le joueur australien qui détient le record national de sélection en équipe d'Australie : 139 sélections entre 1994 et 2007. Il est également le recordman mondial des sélections de 2007 à 2014. À la retraite depuis 2011, le champion du monde de 1999 a marqué l'Australie et pas que, au cours de la saison 2007-2008 George Gregan rejoint l'effectif du Rugby Club Toulonnais.

Conor Murray, grand artisan d'une victoire historique

Sélectionné pour la première fois avec l'Irlande en 2011, 5 ans plus tard il marque les esprits lors du premier match irlandais de la tournée d'automne. C'est contre la Nouvelle-Zélande qu'il réalise l'une de ses meilleures performances. Il marque un essai et inscrit sa première pénalité internationale. Il participe donc activement à la victoire historique de son équipe, qui l'emporte pour la première fois contre les All Blacks 40-29.

Test Match - Conor Murray (Irlande) le 5 novembre 2016 face à la Nouvelle-Zélande

Test Match - Conor Murray (Irlande) le 5 novembre 2016 face à la Nouvelle-ZélandeIcon Sport

Piri Weepu, l'homme du haka

International néo-zélandais entre 2004 et 2013, celui qui menait le haka lors des matchs internationaux est notamment champion du monde en 2011 et vainqueur du Tri Nations à 5 reprises. Celui que l'on surnomme "Pow" sera de passage en France en fin de carrière. On le retrouve d'abord dans l'effectif d'Oyonax, il passera ensuite par le RC Saint-Sulpice et enfin par le RC Narbonne.

Peter Stringer, la concurrence fut féroce

Il évolue pendant près de 15 ans avec le Munster, mais la concurrence avec Conor Murray l'amène finalement à osciller entre différents clubs anglais. Au cours des saisons 2013/2014 et 2015/2016, c'est avec Bath qu'il s'impose à son poste avec énormément de temps de jeu, ce qui lui manquait avec le Munster. Il bénéficie de sa première cape internationale en 2000, lors d'un test match contre l'Écosse. Après 98 sélections sous les couleurs du XV du Trèfle, il raccroche les crampons en 2017 avec Worcester.

Faf de Klerk, de première titularisation à champion du monde

En 2016, il est sélectionné pour la première fois en équipe nationale avec les Springboks. Faf de Klerk ne tardera pas à s'illustrer à son poste avec un titre de champion du monde en 2019 avec l'Afrique du Sud. Joueur emblématique, il compte aujourd'hui 27 capes en équipe d'Afrique du Sud dont 23 en tant que titulaire.

Coupe du monde 2019 - Faf de Klerk (Afrique du Sud) se débarrasse de Fumiaki Tanaka (Japon)

Coupe du monde 2019 - Faf de Klerk (Afrique du Sud) se débarrasse de Fumiaki Tanaka (Japon)Icon Sport

Michael Philips, du pays de Galles au Racing

Joueur atypique par son gabarit, il compte 94 sélections avec le pays de Galles. Auteur de 9 essais en sélection Michael Philips fait parti des maillons forts de cette équipe galloise. Il participe à 10 reprises au Tournoi des VI Nations, et en sort vainqueur 3 fois. Pour compléter son palmarès, il vient également chercher un titre de champion de France avec le Racing 92 en 2016.

Greg Laidlaw, grand capitaine

68 fois titulaire avec l'Écosse, Laidlaw a su se faire une place et devient même capitaine en 2013, au cours de la tournée d'automne. Avec 39 capitanats en équipe nationale, il est le joueur écossais qui a le plus porté cette distinction. Comme Philips, Weepu ou encore Gregan, il est de passage en France de 2017 à 2020 avec Clermont et sera finaliste du championnat de France en 2019.

Agustin Pichot, le jeune prodige

L'Argentin commence sa carrière internationale à l'âge de 19 ans. Pichot tape fort lors de sa première apparition et inscrit un essai contre l'équipe d'Australie. Il se fait donc sa place pour la Coupe du monde de 1995, malgré la concurrence avec Rodrigo Crexell. Passé par Richmond et Bristol, il termine finalement sa carrière en France avec le Stade français en 2009.

Fourrie du Preez, un palmarès admirable

Joueur au palmarès très rempli, il est l'un des grands favoris de la Coupe du monde 2007 qu'il remportera avec l'Afrique de Sud. Vainqueur du Tri Nations en 2004 et 2009, vainqueur de la Currie Cup, du Super 14 et de la Top League à plusieurs reprises ce joueur emblématique prendra sa retraite en 2016 après avoir passé 6 ans au Japon avec le Suntory Sungoliath.

Ben Youngs, l'Anglais des VI Nations

100 sélections en équipe nationale et auteur de 16 essais, il honore sa première cape en 2011 contre l'Écosse. Le fidèle de Leicester joue avec l'Angleterre depuis 2010. Il participe au tournoi des VI Nations depuis 2010 et accumule 2460 minutes de jeu au total.

Quel est le meilleur demi de mêlée étranger de ces dernières années ?

Sondage
9839 vote(s)
Aaron Smith
George Gregan
Conor Murray
Piri Weepu
Peter Stringer
Faf de Klerk
Michael Philips
Greg Laidlaw
Agustin Pichot
Fourrie du Preez
Ben Youngs
Contenus sponsorisés