Icon Sport

Frizell suspendu par les Highlanders

Frizell suspendu par les Highlanders
Par Simon Valzer via Midi Olympique

Le 12/05/2021 à 18:04Mis à jour

INTERNATIONAL - Le troisième ligne des All Blacks Shannon Frizell a été suspendu par son club des Highlanders, et ne jouera pas ce week-end contre les Reds. Il est concerné par une affaire d'agression sur une femme dans la nuit de samedi à dimanche dernier, dans un bar de Dunedin.

Les Highlanders connaissent décidément une saison riche en mésaventures extra-sportives. Il y a quelques semaines, l'ouvreur Josh Ioane avait déjà été suspendu ainsi que six de ses coéquipiers pour avoir enfreint les protocoles sanitaires en organisant une grande fête à son domicile, alors que le Super Rugby Aotearoa battait son plein. Cette fois, c'est au tour de son coéquipier Shannon Frizell d'être suspendu pour le match à venir, qui opposera les Highlanders aux Australiens des Queensland Reds, pour le compte de la première journée du Super Rugby Trans-Tasman, championnat réunissant les franchises australiennes et néo-zélandaises de Super Rugby. Frizell, qui compte 13 sélections avec les All Blacks, aurait été impliqué dans une agression contre une femme dans un bar de Dunedin dans la nuit de samedi à dimanche dernier, aux alentours de 2h30 du matin. On ignore encore précisément les faits, mais la police de Dunedin mène une enquête, et les Highlanders ont missionné une enquête interne également.

Pas de plainte pour l'instant

Le président exécutif des Highlanders, Roger Clark, a donc pris une décision : "Cette affaire distrait le groupe, donc nous avons pris la décision d'écarter Shannon dans l'intérêt de tous." Frizell n'affrontera donc pas les Reds. Clark a aussi tenu à rappeler à juste titre la présomption d'innocence de son joueur : "Je veux rappeler qu'à ce stade, aucune accusation ni aucune plainte n'a été déposée." Le flanker fera t-il l'objet d'une plainte ? Clark en doute : "Selon ce qu'il m'a été raconté, je doute qu'une plainte sera déposée contre lui. Mais ce n'est que mon opinion personnelle." Interrogé sur la récurrence des affaires extra-sportives qui ont émaillé la saison des Highlanders, le dirigeant a répondu ceci : "Ce n'est pas toujours facile de gérer un groupe de 50 jeunes gens âgés de 19 à 30 ans, mais nous faisons de notre mieux tous les jours. Quand des choses inacceptables se produisent, nous nous assurons de faire le nécessaire pour que chacun apprenne de ses erreurs. Nous allons revenir sur ce sujet et l'évoquer avec les joueurs pendant la saison et à son terme, car cela est nécessaire."

Contenus sponsorisés