Icon Sport

Manoa : "Il n’y a pas de justice dans ce pays"

Manoa : "Il n’y a pas de justice dans ce pays"
Par Vincent Bissonnet via Midi Olympique

Le 18/08/2020 à 18:06

INTERNATIONAL - Depuis la Côte Ouest des États-Unis, l’ancien joueur de Toulon, Northampton et des Eagles américains, Samu Manoa, est engagé dans le mouvement Black Lives Matter, qui milite contre le racisme systémique envers les personnes de couleur. Avec rage et détermination, il nous parle de ce combat collectif, de ses drames personnels et de ce racisme qui gangrène toute une société.

Sur les réseaux sociaux, vous avez posté une photo de vous en train de manifester au nom du mouvement Black Lives Matter. Racontez-nous...

Je suis allé à une manifestation, effectivement. Avec mes frères, nous étions réunis pour faire entendre notre voix et réclamer l’égalité des droits pour tous. Nous, membres des minorités, nous nous sommes tus trop longtemps. Je peux vous garantir que c’était tout ce qu’il y a de pluCCs pacifique. Mais, même s’il n’y avait pas de mauvaise intention, il y avait un gros dispositif de police. Et à tout moment, dans ce contexte, ça peut déraper...

Comment ça ?

Disons que la police ne se comporte pas de la même manière selon le type de manifestation : elle peut se contenter de regarder ou bien filer des coups de matraque quand elle se retrouve face à des gens de couleur. On sait qu’il y a des racistes dans les rangs des forces de l’ordre et que certains se permettent d’agir en dehors de toute légalité. En fait, ils font ce qu’ils veulent quand ils se retrouvent face à un noir : ils balancent des gaz, blessent des gens, les arrêtent arbitrairement... à la fin, c’est comme ça qu’il y a des drames.

De quel genre ?

Il y a eu deux morts à Oakland, récemment. à chaque fois, on nous a servi la même histoire. Il y avait une interpellation un peu houleuse, je n’ai pas pu saisir mon taser, j’ai dû prendre mon pistolet. Ou bien : dans la précipitation, pour me défendre, j’ai confondu les deux. Et voilà. Ils ont tué quelqu’un et rien ne se passe.

Quelle est la situation où vous êtes, à l’heure actuelle ?

Je viens juste de revenir sur Seattle après un séjour en Californie. à Seattle, le climat s’est tendu avec des manifestations régulières et de de plus en plus de policiers présents en ville. La situation est différente de celle que j’ai pu voir en Californie. Là bas, j’ai l’impression que tout le monde est derrière le mouvement.

Retrouvez l'intégralité de l'entretien avec Samu Manoa sur Midi Olympique

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés