Other Agency

World Rugby compte désormais 128 membres

World Rugby compte désormais 128 membres

Le 19/11/2020 à 08:54Mis à jour Le 19/11/2020 à 09:24

INTERNATIONAL - Réuni hier en visioconférence, le Conseil de World Rugby a voté l'intégration de trois nouveaux pays dans le giron mondial. Ainsi, le Burkina Faso, l'Iran et le Laos deviennent les 126e, 127e et 128e membres de l'instance qui gouverne le rugby international. Par ailleurs, les sanctions contre le Cameroun ont été levées.

"Nous nous engageons à accroître l'étendue et la diversité du rugby mondial, a déclaré Sir Bill Beaumont, le président de World Rugby. Les progrès réalisés dans des pays comme ceux-ci sont une juste récompense pour les nombreux entraîneurs, administrateurs et bénévoles talentueux qui se sont impliqués dans la croissance de notre sport dans les pays émergents. Accroître l'intérêt et la participation et réserver des postes de direction dans le rugby à des femmes est un objectif fort de World Rugby. Il est donc particulièrement agréable de constater que des positions de cadres sont occupées par des femmes dans les fédérations du Burkina Faso et d'Iran. En tant que membres de la famille World Rugby, nous travaillerons avec ces Fédérations pour leur apporter un soutien constant et un cadre solide pour accélérer la croissance du rugby dans leur pays."

Par ailleurs, World Rugby a ouvert ses portes au Népal et au Panama, qui deviennent membres associés, première marche d'une longue procédure qui doit mener les Fédérations concernées à devenir membre de plein droit d'ici quelques années, à condition de respecter un cahier des charges très strict. Rappelons ici que la Confédération internationale avait, en mai dernier, attribué ce statut à la Turquie, au Qatar et à la Jordanie.

À l'issue du Conseil, son porte-parole a ainsi déclaré : "Ces nouvelles adhésions illustrent la stratégie de croissance de World Rugby dans le monde, garantissant qu'en remplissant les critères nécessaires, les fédérations bénéficient d'un cadre et d'un accompagnement pour poursuivre leur croissance et leur développement. Cette croissance sans précédent est poussée par une plus forte participation des femmes, ainsi que par un relent d'enthousiasme des nations émergentes".

Ainsi, pour l'Iran, membre associé de World Rugby depuis 2003, l'impact sociétal du développement du rugby féminin et du sport dans une visée émancipatrice a été un argument de poids pour une intégration de plein droit. Le Burkina Faso, membre associé depuis 2003 quant à lui, est une nation émergente d'Afrique de l'Ouest qui a obtenu de très bons résultats sportifs dernièrement, notamment lors des jeux Africains de la Jeunesse. Le Burkina Faso est une des rares Fédérations à être dirigée par une femme, Rolande Boro, qui est également membre du Comité Exécutif de Rugby Afrique et membre du Conseil de World Rugby. Enfin, le Laos, membre associé depuis 2005, bénéficie de l'engouement pour le rugby qui a explosé en Asie suite à la Coupe du monde au Japon en 2019.

Par ailleurs, le Cameroun, suspendu depuis cinq ans pour gestion opaque et mafieuse, est réintégré à World Rugby, un an après l'aval reçu de Rugby Afrique suite à la mise en place de réformes structurelles et au départ de l'ancien président de la Fédération camerounaise.

Contenus sponsorisés