AFP

Sacré Lièvremont !

Sacré Lièvremont !
Par Rugbyrama

Le 27/10/2009 à 18:00Mis à jour

Alors que l'on attendait peu de surprises, Marc Lièvremont a finalement intégré quatre novices dans son groupe de 30 Bleus (dont 17 avants) pour les tests de novembre: Fall (Bayonne), Burban (Paris), Ducalcon (Castres) et Lapandry (Clermont). Michalak et Marty reviennent. Fritz est absent.

Comme attendu, la sélection annoncée par Marc Lièvremont s’inscrit dans la continuité des tests estivaux et notamment de la victoire en Nouvelle-Zélande. Elle n’a toutefois pas été dénuée de surprises. Si notre site avait déjà annoncé mardi soir que le troisième ligne parisien Antoine Burban serait retenu pour la première fois, l’arrivée du Clermontois Alexandre Lapandry est plus inattendue. Ce dernier, "capitaine des Moins de 21 ans, confirme depuis deux ans son arrivée au plus haut niveau", selon le sélectionneur des Bleus, quand le Parisien "a une grande force de pénétration et est un gros plaqueur, dans le sillage de Thierry Dusautoir". Les deux joueurs seront associés au capitaine toulousain, à Louis Picamoles, à Fulgence Ouedraogo et à Imanol Harinordoquy. Julien Bonnaire, qui "paye" un peu son absence lors de la tournée cet été, n’a pas convaincu.

17 avants donc 5 piliers

Autre nouveau, l’ailier de Bayonne Benjamin Fall. Auteur d’un début de saison remarquable, le jeune joueur de 20 ans a notamment été retenu pour ses qualités de finisseur. Il a déjà marqué cinq essais en Top 14. "Il a un gros potentiel, il nous a semblé intéressant de l’impliquer en équipe de France", témoigne Lièvremont. Les Toulousains Vincent Clerc, Cédric Heymans et Maxime Médard couvriront les ailes avec lui, sachant que le dernier pourra aussi être aligné à l’arrière. Quant au Castrais Luc Ducalcon, il fait son retour après avoir été appelé pour la tournée en Nouvelle-Zélande et en Australie suite au forfait de Domingo. Il n’avait pas joué mais le staff tricolore veut lui redonner une chance. Sa sélection porte à cinq le nombre de piliers (Barcella, Marconnet, Mas, Domingo). Seuls deux talonneurs ont été appelés donc. Il s’agit de Dimitri Szarzewski et William Servat. Le Perpignanais Guilhem Guirado restera chez lui.

Le staff tricolore a insisté sur son désir de "continuité". Les sélections de Nallet, Millo-Chlusky, Chabal et Papé en deuxième ligne, celles de Parra et Dupuy à la mêlée, ou encore Mermoz, Jauzion ou Traille dans les lignes arrières en témoignent. A l’ouverture, c’est le Toulousain Frédéric Michalak qui été chargé de pallier le forfait de Lionel Beauxis (fracture main droite). Il sera attendu au tournant. "On a un peu hésité, on attend une confirmation de sa part. Mais il a 50 sélections, il a déjà joué contre et en Afrique du Sud", affirme le sélectionneur, pour qui "il était difficile d'impliquer Jean-Baptiste Elssalde au niveau international à l'ouverture". Comme notre site l’annonçait dès lundi, le Parisien Mathieu Bastareaud n’est pas retenu au centre. Marty, dont l’entente avec Mermoz à Perpignan est très bonne, lui a été préféré. Les excuses publiques présentées hier n’ont rien changé. "Tout aurait été plus simple si lui, son club et la Fédération avaient communiqué plus tôt", a commenté Marc Lièvremont, qui a toutefois affirmé "espérer" que le joueur retrouve les Bleus rapidement.

LE GROUPE

Avants (17) : Barcella (Biarritz), Domingo (Clermont), Marconnet (Stade français), Mas (Perpignan), Ducalcon (Castres), Servat (Toulouse), Szarzewski (Stade français), Chabal (Racing-Metro), Millo-Chlusky (Toulouse), Nallet (Racing-Metro), Papé (Stade français), Burban (Stade français), Dusautoir (cap, Toulouse), Harinordoquy (Biarritz), Ouedraogo (Montpellier), Lapandry (Clermont), Picamoles (Toulouse).

Arrières (13) : Dupuy (Stade français), Parra (Clermont), Michalak (Toulouse), Trinh-Duc (Montpellier), Jauzion (Toulouse), Marty (Perpignan), Mermoz (Perpignan), David (Toulouse), Clerc (Toulouse), Fall (Bayonne), Heymans (Toulouse), Médard (Toulouse), Traille (Biarritz).

Contenus sponsorisés