AFP

Parra à la relance

Parra à la relance
Par Rugbyrama

Le 11/11/2009 à 20:46Mis à jour

Malgré un début de saison en demi-teinte avec Clermont, le demi de mêlée Morgan Parra a été appelé chez les Bleus pour affronter l'Afrique du Sud. Vendredi à Toulouse, il sera le remplaçant de Julien Dupuy. Pour autant, l'ancien berjallien ne s'inquiète pas. Pour lui, tout est question de confiance.

"On aurait aimé qu'il s'épanouisse un peu plus vite dans son nouveau club, mais nous avons tout de même confiance en lui. Sa place avec nous est justifiée." Ces propos sont signés Marc Lièvremont. C'était le 28 octobre dernier, jour de l'annonce des trente joueurs retenus pour débuter cette tournée d'automne. Sans que personne ne lui pose la question, le sélectionneur avait, à cet instant-là, devancez les questions des journalistes. Comme si il savait que, forcément, la présence de Morgan Parra soulèverait quelques interrogations. Et pour cause. Depuis le début de saison, le jeune Parra, transféré à l'inter-saison de Bourgoin à Clermont, n'a pas totalement convaincu les observateurs.

En concurrence avec Kevin Senio, l'international français a peiné pour se faire une place au soleil dans le pléthorique effectif auvergnat. L'intéressé, lui, réfute cette idée : "Je trouve qu'on en fait beaucoup sur mon début de saison. Déjà l'an passé avec Bourgoin, c'était la même chose : je tournais avec Mickaël Forest. Et puis, il faut savoir que je suis arrivé blessé (ndlr : blessure à l'épaule). J'ai peut-être voulu revenir trop vite. Mais j'ai le sentiment de prendre de plus en plus mes repères. Pour connaître les joueurs et trouver sa place dans le groupe, ça prend forcément un peu de temps."

"Je me demandais si j'allais être pris"

C'est pourquoi, la question de sa présence chez les Bleus s'est posée. Lui-même confesse s'être interrogé. "A un moment donné, je me suis demandé si j'allais être pris. Mais je n'ai pas douté. J'ai gardé une forme de confiance en moi." La confiance, justement parlons-en. Il va lui en falloir à Morgan Parra. Devant lui, il a désormais le demi de mêlée du Stade français, Julien Dupuy, qui affiche depuis le début de saison une incroyable réussite. Pour l'ancien joueur de Leicester arrivé en juillet dernier à Paris , il n'y a pas eu vraiment de temps d'adaptation.

Très vite, il s'est fendu dans le moule parisien. Et ses performances n'ont fait que confirmer son acclimatation. "On ne se connaît pas bien avec Julien, souligne Morgan Parra, mais il me semble que c'est un bon mec. Et ce qui est important dans notre relation, c'est que la concurrence soit saine. Car la concurrence existe forcément. Mais on ne va pas jeter un ballon en l'air et se mettre des gros plaquages dans la gueule pour savoir qui est le plus fort." Tant mieux car l'équipe de France aura probablement besoin de ses deux demi de mêlées (et buteur...) pour réussir l'exploit de battre l'Afrique du Sud.

Contenus sponsorisés