AFP

Les Gallois se font peur

Les Gallois se font peur
Par Rugbyrama

Le 13/11/2009 à 16:26Mis à jour

Le pays de Galles s'est difficilement imposé devant les Samoa (17-13), à Cardiff. Mapusua (62e) a répondu à un essai de Halpenny (5e). Les Iliens auraient même pu s'imposer en fin de rencontre après un "squat" en règle des 22 gallois mais ils n'ont pas réussi à franchir la ligne.

Les futurs adversaires de l'équipe de France, la semaine prochaine au stade de France pour le deuxième test de la tournée d'automne des Bleus, sont passés tout près d'un premier exploit en Europe cette année. En effet, les Samoa auraient pu s'imposer à Cardiff face à des Gallois fébriles, comme en témoignent les dix dernières minutes de la rencontre. Durant ces dix minutes, les coéquipiers des frères Tuilagi ont gâché trois grosses occasions d'essai et le néo-Clermontois Gavin Williams a loupé une pénalité facile. Un coup de pied qui aurait permis à ses partenaires de revenir à un petit point (17-16) de leurs adversaires. Un drop ou une autre pénalité aurait suffi pour s'imposer. Dix minutes d'enfer pour le pays de Galles...

La remontée des Samoans

Et malgré leur maladresse, les Samoans pouvaient bénéficier d'un essai de pénalité. Ainsi, leur domination en mêlée devant la ligne d'en-but adverse dans ces ultimes instants du match n'a pas été récompensée. La faute peut-être à un arbitre irlandais qui n'a pas osé leur accorder cette faveur et plonger les Gallois dans une terrible humiliation. Une déconvenue qui se serait pourtant avérée surprenante au vu du début du match. Car l'entame a été outrageusement à l'avantage des joueurs gallois. Une domination rapidement concrétisée par l'essai de l'ailier droit Halfpenny, dès la 5e minute de jeu, suite à un joli coup de pied à suivre (8-3). Ses partenaires avaient la main sur le match et trouvaient sans arrêt des failles dans la défense adverse dans la première demi-heure. On pensait se diriger alors vers une démonstration galloise. Il n'en était rien.

Les coéquipiers de James Hook ne se montraient pas assez réalistes pour creuser l'écart au score. Et le scénario de la rencontre s'inversait. Malgré leur indiscipline - deux cartons jaunes -, les visiteurs montaient en puissance au fur et à mesure que le chronomètre avançait et finissaient par revenir à quatre points (17-13) à la 62e grâce à un essai du centre Mapusua après une interception et une course de 80 mètres. Avec une mêlée plus faible que jamais, dû notamment à l'absence de pilier droit valide - Paul James, habituellement aligné à gauche jouait à droite -, les Gallois ont bien failli passer à la trappe. Et c'est en partie leur alignement qui les a sauvés. Sur l'ultime action du match, ils sont parvenus à contrer une touche adverse. Tout un symbole. La copie rendue est tout de même inquiétante pour eux. Au contraire, même s'ils se sont inclinés, les joueurs samoans se sont rassurés et ont prouvé qu'ils étaient de sérieux clients... Les Français sont prévenus !

Contenus sponsorisés