AFP

Les Blacks puissance 4

Les Blacks puissance 4
Par Eurosport

Le 30/10/2009 à 15:59Mis à jour

Les All Blacks ont remporté la Bledisloe Cup ce samedi à Tokyo en dominant nettement l'Australie 32-19. Grâce à huit coups de pied réussis de Carter notamment, ils empochent leur quatrième victoire contre les Wallabies cette année. Ce n'était pas arrivé depuis 1962.

C’est un comble quand même pour un Néo-Zélandais… Robbie Deans restera dans l’histoire récente du rugby australien comme le sélectionneur qui a encaissé quatre défaites face aux voisins all blacks en une saison. 47 ans que cela n’était pas arrivé… Autant dire que l’ancien vainqueur du Super 14 avec les Crusaders a la pression au moment de débuter la tournée en Europe face aux nations des Iles britanniques. Il aura beaucoup, beaucoup à se faire pardonner suite à son triste bilan, qui affiche une seule victoire lors des sept derniers matchs.
Son équipe n’est pas mauvaise pourtant. Juste indisciplinée et fébrile dans certains compartiments du jeu. On pense à la touche notamment. Avec un nombre incalculable de lancers perdus durant la partie, les Australiens ont rendu beaucoup trop de munitions à des Néo-Zélandais joueurs et fringants comme on les avait rarement vus cette saison. Si Giteau permettait aux siens de mener 6-0 au quart d’heure de jeu (6e, 12e), Carter lui répliquait assez vite (15e). L’ancien Perpignanais commençait alors un véritable récital. Toujours aussi impeccable dans le jeu, il a réalisé un 100 % dans ses tentatives de tirs au but (8/8) et inscrit 22 des 32 points néo-zélandais. Il a parfaitement profité des nombreuses erreurs adverses.

Réalisme néo-zélandais

Car malgré vingt très bonnes premières minutes et une présence énorme dans les rucks notamment, les Wallabies avaient beaucoup de mal à trouver des solutions dans la ligne de défense all black. Le tranchant et la puissance de Mortlock, blessé, ont fait défaut. Du coup, le premier essai était inscrit par Sivivatu au terme d’une action collective de toute beauté (21e). L’ailier néo-zélandais était en forme mais il commettait une grossière erreur en plaquant en l’air Ashley-Cooper (33e). Son carton jaune se payait cash puisque Hynes aplatissait dans l’en-but deux minutes plus tard.

Les Australiens auraient pu faire le break juste avant la mi-temps si M. Lawrence, après avoir demandé une nouvelle fois la vidéo, ne leur avait pas refusé un deuxième essai (40e). Les Blacks, menés 16-12 à la pause, prenaient les choses en main durant le deuxième acte. Bien que chahutés en mêlée, ils reprenaient l’avantage dans le combat au sol et repassaient devant après l’essai de Smith (46e). Par la suite, les Wallabies tentaient, ils totalisaient même 60% de possession de balle à l’heure de jeu, mais ils ne parvenaient pas à concrétiser. Les Néo-Zélandais, qui avaient pris le dessus, poussaient leurs adversaires à la faute. Carter en profitait allègrement (62e, 68e, 72e, 78e) et les trois points amenés par Giteau à la 70e ne servaient à rien.

L’Australie pliait pour la septième fois consécutive face à la Nouvelle-Zélande et se mettait dans des dispositions difficiles avant sa tournée européenne. Les Blacks, en revanche, ont prouvé qu’ils avaient retrouvé leur efficacité et leur jeu. Les Français, qui les reçoivent fin novembre, sont prévenus.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés