Midi Olympique

"Il leur arrive de perdre"

Lièvremont: "Il leur arrive de perdre"
Par AFP

Le 12/11/2009 à 17:07Mis à jour

Marc Lièvremont estime que son équipe a "les ingrédients" pour battre l'Afrique du Sud ce soir à Toulouse lors du choc contre le champion du monde en titre qui a dominé tous ses adversaire cette saison mais à qui "il arrive de perdre".

Comment percevez-vous le jeu qui a fait le succès des Springboks cette année?

Marc Lièvremont: Ils proposent un rugby simple, mais extrêmement efficace, fait de maîtrise de fondamentaux. Ils s'exposent très peu. Ca ne veut pas dire qu'ils n'ont pas de talent, ils ont des joueurs à fort potentiel pour exploiter les fautes de l'adversaire. Ils s'attachent dans un premier temps à développer l'occupation du terrain, à faire déjouer l'adversaire et ensuite à se nourrir de ses fautes. Ils ont des joueurs expérimentés, extrêmement puissants, extrêmement rapides... On sait à quoi s'attendre, on connaît leur plan de jeu, ils y dérogent peu voire pas du tout.

Avez-vous un plan pour les contrarier?

M.L: On a les ingrédients pour le faire, une stratégie, des convictions, des arguments... Si on peut appeler ça un plan, on a un plan. Il y a eu une mise en condition des joueurs sur les atouts de cette équipe sud-africaine, ce qu'il convient de faire pour les contrer. Il leur arrive de perdre. C'est ce qui est arrivé contre l'Australie (6-21 lors du Tri-Nations), ça a été fait par les Lions (Britanniques) lors du troisième test. Ceci dit, ça arrive assez rarement, comme il arrive assez rarement qu'ils soient défaillants, comme il arrive rarement qu'ils soient franchis ou qu'ils perdent les impacts.

Comment évaluez-vous les chances du XV de France ?

M.L: On a étudié les points forts, mais aussi les faiblesses qu'ont su exploiter certains adversaires. On travaille entre ce sentiment de trouille, de respect de l'adversaire et en même temps de confiance en nous... Après il y a des interrogations: savoir si on est capable de rivaliser sur des schémas de très haut niveau, de haute intensité ce que va proposer l'Afrique du Sud sur les fondamentaux.

Quoi d'autre?

M.L: Comment va se comporter la charnière, notre nouvelle paire de centres, comment on va être capable de faire le tri des ballons entre ceux qu'il faudra renvoyer au pied et ceux qui pourront être exploités. C'est compliqué aussi parce qu'on a commencé avec trois, quatre jours de récupération, on n'a pas voulu +taper+ dans les organismes. Il nous manquera une journée ou deux pour se rassurer avec un entraînement à haute intensité.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0