Icon Sport

Bleus: Beauxis forfait

Bleus: Beauxis forfait
Par Eurosport

Le 26/10/2009 à 17:17Mis à jour

Le demi d'ouverture du Stade français Lionel Beauxis (24 ans, 15 sélections) ne pourra pas disputer les test-matchs du mois de novembre avec l'équipe de France. Il a été victime d'une fracture de la main droite contre Perpignan samedi et sera éloigné des terrains pendant six semaines.

Samedi, après la douloureuse défaite au Stade de France contre Perpignan (14-20), Lionel Beauxis avait un peu mal à la main droite. Sans plus. C’est dimanche matin seulement que l’ouvreur parisien a compris que quelque chose n’allait pas quand, à son réveil, la douleur était devenue très intense. L’IRM passée ce lundi a confirmé ses pires craintes : il souffre d’une fracture. Il avait rendez-vous avec son médecin en fin d’après-midi pour se faire poser une attelle.

Pressenti à l'ouverture avec Trinh-Duc

Un véritable coup dur pour le joueur qui sera éloigné des terrains pendant six semaines au moins. Cela signifie qu’il ne sera pas remis avant début décembre. Il ne pourra donc pas postuler à une place dans le groupe France pour les test-matchs du mois de novembre. Le Parisien était pourtant pressenti pour faire partie de la liste qu’annoncera Marc Lièvremont mercredi au CNR de Linas-Marcoussis. Il devait, avec François Trinh-Duc, couvrir l’ouverture. Compte tenu de son forfait, le Biarrot Damien Traille, qui aurait pu être sélectionné à l’arrière, devrait seconder le Montpelliérain au poste de numéro 10.

Lionel Beauxis regardera donc les matchs contre l’Afrique du Sud le 13 novembre, les Samoa le 21 et les All Blacks le 28 devant son poste de télévision. Et il peut nourrir des regrets… Car il était en grande forme ces dernières semaines. Depuis l’arrivée du tandem Delmas-Faugeron au Stade français, il a fait des progrès, attaquant beaucoup plus la ligne, se montrant plus incisif et guidant bien mieux le jeu des Parisiens. C’est exactement ce qu’exigeait de lui Marc Lièvremont. De plus, il affichait une excellente complémentarité à la charnière avec son demi de mêlée Julien Dupuy, qui fera partie du groupe des trente… Bref, un vilain coup du sort pour le jeune joueur, qui n'a pas été à la fête pour son 24e anniversaire samedi...

Contenus sponsorisés