"Ambitions à la hausse"

Clerc : "Nos ambitions à la hausse"
Par Rugbyrama

Le 16/06/2009 à 04:30Mis à jour

Deux jours après l'exploit des Bleus à Dunedin, les Bleus ont pris leurs quartiers à Wellington. L'ambiance est studieuse. En effet, les Français ne veulent pas s'enflammer, à l'image de l'ailier Vincent Clerc. S'il a apprécié la performance de son équipe, il sait qu'il reste du travail.

Quel est votre sentiment, 48 heures après l'exploit de la victoire de Dunedin face aux All Blacks ?

Vincent CLERC : Ce match a été très différent du quart de finale de la Coupe du monde 2007, où nous avions été dominés et où il avait fallu que nous nous arrachions pour le gagner. Je crois que là, nous avons vraiment dominé cette rencontre, nous avons mené de bout en bout, et nous avons su réagir lorsque les Blacks sont revenus à hauteur. Cela a été un match beaucoup plus maîtrisé de notre part, et dans tous les secteurs. C'est une grande satisfaction. Nous avons revu nos ambitions à la hausse. Mais nous restons très calmes parce que nous nous doutons de ce qui nous attend samedi.

Allez-vous devoir vous faire encore plus mal dans la préparation avant ce deuxième test ?

V.C. : Dans la préparation, pas forcément, parce qu'il faut d'abord récupérer. Il va falloir améliorer les petites choses qui n'ont pas bien fonctionné. Il faudra rendre moins de ballons pour leur donner moins de munitions, notamment dans ces jeux au pied où nous avons voulu essayer d'inverser la pression. Il faudra aussi regagner physiquement les duels, parce que c'est là que nous avons remporté le match, en particulier en défense, où ils ont subi.

Avez-vous été surpris de dominer les Blacks à ce point ?

V.C. : Un peu oui. Nous avons été surpris de mener au score à la mi-temps. Dans le défi physique, nous avons été très présents. Nous ne pensions pas arriver en fin de saison et être aussi frais par rapport aux Blacks au point de les bousculer.

Est-ce le genre de victoires qui vous marquent ?

V .C. : Oui, surtout quand on connaît l'histoire du nombre de victoires ici. Cela fait particulièrement plaisir et on se dit qu'il y a quelque chose d'exceptionnel là-dedans. Personne ne réalise vraiment, personne n'a envie de s'épancher sur ce que nous avons fait parce que c'est trop tôt. Après le Tournoi mitigé, il y avait le besoin de se prouver que ce groupe avait vraiment des tripes et pouvait faire des belles choses. Celaa nous conforte dans l'idée que nous sommes sur la bonne voie. Je n'étais pas du Tournoi mais j'ai bien senti ce qu'ils ont vécu.

Comment s'est comporté Thierry Dusautoir pour son premier capitanat en tant que titulaire ?

V.C. : C'est un rôle qui lui va à merveille. Il est un leader naturel sur le terrain parce qu'il est exemplaire. Il est capable de transcender les joueurs, il est très écouté. Chacune de ses paroles pèse énormément. Il arrive à être très réfléchi et à calmer les esprits de tout le monde pour que chacun entre sur le terrain en étant motivé et intelligent. Il mérite d'être capitaine et il pourra le rester longtemps.

Contenus sponsorisés