Imago

3 bleus chez les Blacks

Trois bleus chez les Blacks
Par Rugbyrama

Le 31/05/2009 à 12:20Mis à jour

Le staff néo-zélandais a retenu 26 joueurs pour affronter la France et l'Italie le mois prochain. Trois nouveaux font leur apparition mais Graham Henry a privilégié l'expérience pour ce qui sera la première confrontation entre les deux équipes depuis le quart de finale du Mondial 2007.

Pour une fois, les rôles seront inversés. Les phases finales enfin aménagées, Français amèneront leurs meilleurs joueurs en Nouvelle-Zélande et ce seront les Blacks qui devront composer avec les absences. Daniel Carter (tendon d"Achille), Richie McCaw (genou), Rodney So'Oialo (cou), Scott Waldrom (dos), Sitiveni Sivivatu (épaule), Anthony Boric (orteil), Andy Ellis (côtes) et de Corey Flynn (avant-bras) sont d"ores et déjà forfaits alors que le deuxième ligne Ali Williams et le demi de mêlée Brendon Leonard, convalescents, sont inclus dans le groupe mais ne devraient pas être alignés contre les Bleus. Peut-être l"occasion de rééditer l"exploit de la tournée de 1994, durant laquelle les Tricolores avaient remporté leurs deux matchs au pays du long nuage blanc (23-20 et 22-8).

Mais on n'en est pas encore là. Car il reste du beau monde dans ce groupe all black, à l'image de l'arrière Mils Muliana, finaliste du Super 14 avec les Chiefs et qui a hérité du brassard de capitaine en l'absence de McCaw. "Mils est l'un des leaders du groupe, a expliqué le sélectionneur Graham Henry lors de l'annonce de sa liste. Il a fait du très bon travail à la tête des Chiefs en Super 14 et il est très respecté par ses pairs chez les All Blacks." Par ailleurs, le technicien néo-zélandais a préféré privilégier l'expérience pour faire face à cette cascade de blessures. Il a fait appel à trois nouveaux joueurs seulement dans son groupe de 26 : le pilier Wyatt Crockett, le deuxième ligne Isaac Ross et le troisième ligne Tanerau Latimer.

Henry : "La France sera un défi"

Et comme un All Black averti en vaut deux, les Français ne devraient pas avoir la partie beaucoup plus facile pour autant à Dunedin le 13 juin ou à Wellington une semaine plus tard. "La France sera une fois encore un défi pour les All Blacks. Ils ont sélectionné la meilleure équipe disponible et l'histoire montre qu'ils ont souvent de la réussite face aux All Blacks", a expliqué Graham Henry en référence à la dernière confrontation entre les deux formations, remportée par les Français en quart de finale du Mondial 2007 (20-18). Vous avez dit revanche ?

Le groupe néo-zélandais.- Avants : John Afoa (Auckland Blues), Wyatt Crocket (Canterbury Crusaders), Andrew Hore (Wellington Hurricanes), Jerome Kaino (Blues), Tanerau Latimer (Waikato Chiefs), Keven Mealamu (Blues), Liam Messam (Chiefs), Kieran Read (Crusaders), Isaac Ross (Crusaders), Adam Thompson (Otago Highlanders), Brad Thorn (Crusaders), Niamia Tialata (Hurricanes), Ali Williams (Blues), Tony Woodcock (Blues)

Arrières : Jimmy Cowan (Highlanders), Stephen Donald (Chiefs), Corey Jane (Hurricanes), Richard Kahui (Chiefs), Brendon Leonard (Chiefs), Mils Muliaina (capitaine, Chiefs), Ma'a Nonu (Hurricanes), Joe Rokocoko (Blues), Conrad Smith (Hurricanes), Isaia Toeava (Blues), Piri Weepu (Hurricanes), Rudi Wulf (Blues).

Contenus sponsorisés