Icon Sport

In Extenso Supersevens : La Rochelle fidèle au 7

In Extenso Supersevens : La Rochelle fidèle au 7

Le 18/08/2022 à 17:03Mis à jour

IN EXTENSO SUPERSEVENS - C’est la deuxième année de rang que le stade Marcel-Deflandre de La Rochelle accueille une étape qualificative pour la finale du championnat de France. Le club, attaché au rugby à 7, promet une "journée de folie".

La seule étape estivale reconduite, par rapport à l’édition précédente. C’est dire si la candidature maritime a tapé dans l’œil du comité directeur de la Ligue Nationale de Rugby. Avec l’assurance, dans un stade Marcel-Deflandre réputé pour sa série en cours de 67 guichets fermés consécutifs en Top 14, d’une ambiance au rendez-vous. Le nec plus ultra pour une discipline où le spectaculaire est, aussi, tout autour du rectangle vert.

L’an passé, déjà, l’escale en terres rochelaises avait attiré près de 5 400 curieux, amoureux de rugby et supporters du club à la caravelle. Autant que la semaine dernière, à Perpignan, pour l’ouverture du bal de l’édition 2022 sachant que l’affluence enregistrée à Aimé-Giral a plus que doublé, comparé à l’étape inaugurale du cru 2021. Preuve, s’il en est, d’un événement qui s’étoffe. Une journée record en perspective, ce samedi ? Le Stade rochelais met en tout cas les petits plats dans les grands pour faire date. Entre une pelouse refaite, des animations en cascade (tyrolienne, mur d’escalade, jeux gonflables, ventriglisse ou encore concerts, divers stands et DJ pour prolonger la soirée) et un mot d’ordre : "plus le déguisement est fou, mieux c’est."

Rayne Barka (Pau)

Rayne Barka (Pau)Icon Sport

Un titre universitaire, au printemps

Mine de rien, forte de ce statut renforcé de ville hôte du Supersevens, La Rochelle est en train de se faire un nom et une place de choix dans l’univers septiste, sur la scène nationale. Le club champion d’Europe y montre un intérêt tout particulier. Au point, par exemple, d’autoriser des étudiants rochelais à utiliser les infrastructures jaune et noir, en mars dernier, pour un tournoi universitaire parrainé par plusieurs professionnels maritimes.

Sa propre équipe universitaire d’ailleurs, composée de sept joueurs de l’effectif espoirs, reste sur un titre de champion de France glané au dernier printemps. Quant à son équipe engagée à l’InExtenso, le choix d’une préparation estivale spécifique illustre l’ambition de performer au haut niveau, à 7. L’été dernier, devant son public, l’équipe coachée par Sébastien Morel était parvenue à arracher son billet pour la finale, en terminant cinquième.

Contenus sponsorisés