Icon Sport

Hastoy va quitter Pau, du renfort à Aurillac... Ce qu'il ne fallait pas manquer ce mardi

Hastoy va quitter Pau, du renfort à Aurillac... Ce qu'il ne fallait pas manquer ce mardi
Par Rugbyrama

Le 15/09/2021 à 08:34Mis à jour

La Section paloise va voir sa pépite mettre les voiles, Aurillac se renforce au poste de talonneur et World Rugby veut révolutionner le calendrier... Voici les infos qu'il ne fallait pas manquer ce mardi.

Dernière saison pour Hastoy à Pau

C'est la petite bombe de ce mardi, Antoine Hastoy va quitter la Section à l'issue de cette saison. Le club béarnais a communiqué pour affirmer que sa pépite allait mettre les voiles la saison prochaine après onze années au sein du club. Le joueur âgé de 24 ans, qui a disputé son premier match de Top 14 de la saison samedi dernier face à Lyon, a rencontré ses dirigeants ce mardi pour leur annoncer qu’il quitterait Pau.

Antoine Hastoy était courtisé par de très nombreux clubs de Top 14. Selon nos informations, et confirmant celles de RMC Sport, il s'est finalement engagé avec le Stade rochelais qui était très actif sur ce dossier puisque Ihaia West et Jules Plisson, les deux ouvreurs de la formation maritime seront en fin de contrat en juin prochain.

Le Clermontois Boudou prêté un mois au Stade Aurillacois

Pour pallier les absences de Théo Lachaud et Adrian Smith, le Stade Aurillacois accueille pour une durée d'un mois le jeune talonneur clermontois, Benjamin Boudou. Selon La Montagne, le talonneur est mis à disposition du club cantalien jusqu'au 16 octobre. Une belle opportunité pour l'international français des moins de 20 ans pour aller gagner du temps de jeu en deuxième division.

Une Coupe du monde tous les deux ans ?

C'est une nouvelle qui bousculerait pour sûr le calendrier du rugby. Le directeur général de World Rugby, Alan Gilpin, s'est exprimé dans le Télégraph sur un possible bouleversement du calendrier, passant de quatre ans à deux ans l'intervalle entre les Coupe du monde. Selon lui, c'est un concept qu'il juge "intéressant". Mais prudence tout de même, le projet est loin de voir le jour, puisqu'il faut que toutes les parties impliquées puissent se mettre d'accord.

"Les Coupes du monde biennales ont déjà été envisagées et c'est certainement quelque chose que nous continuerons d'envisager" a-t-il déclaré au journal britannique. Pour autant, des bémols sont encore à résoudre, puisque les matchs sont déjà bien nombreux pour les joueurs (plus d'une quarantaine pour les plus utilisés).

Contenus sponsorisés