Kelleher: "Fêter ça !"

Kelleher: "Fêter ça !"
Par Rugbyrama

Le 07/04/2008 à 09:45Mis à jour

Le demi de mêlée néo-zélandais du Stade toulousain, Byron Kelleher, a su bonifier les bons ballons conquis par son paquet d'avants contre Cardiff. Une qualification pour les demies européennes qui ne fait qu'aiguiser l'appétit de l'ex-All Black.

Etes-vous content du déroulement de ce premier match couperet de la saison ?

Byron Kelleher (en français) : Et comment ! L'ambiance dans l'équipe est superbe. Je pense que ce soir (dimanche), nous allons faire un peu la fête pour la troisième mi-temps!

Que représente pour vous ce quart de finale de Coupe d'Europe ?

B. K. : Beaucoup. Pour certains, le Top 14 est plus important que la Coupe d'Europe, mais pour moi les deux compétitions sont capitales. Je suis venu à Toulouse pour gagner le Top 14 et la Coupe d'Europe. Pour moi, c'est donc une bonne journée aujourd'hui !

Vous affronterez en demi-finale les London Irish. Les avez-vous vu jouer samedi contre Perpignan ?

B. K. : J'ai vu quelques instants de la rencontre. Je les avais vu plus longuement pendant la phase de qualification. Mais nous ne portons pas trop d'attention à ça. Le plus important pour Toulouse est d'être concentré sur son jeu. Quand le Stade toulousain communique, utilise et applique comme il faut la bonne tactique, alors nous sommes vraiment très difficiles à arrêter. C'est pourquoi je pense que nous devons d'abord nous concentrer sur notre propre jeu dans un premier temps.

Cette fin de saison s'annonce riche pour Toulouse...

B.K. : Sur les semaines à venir, il y aura de bons matchs de Top 14 en guise de préparation pour la demi-finale de Coupe d'Europe. Je pense que la semaine prochaine, certains joueurs seront laissés au repos, car huit jours plus tard, nous avons un match très important face à Clermont, qui sera une excellente préparation. Maintenant, ce ne sont que des matchs couperets que Toulouse va jouer. Allons à Londres fin avril en croyant en notre rugby et pas sur le fait que c'est à quitte ou double.

Excité à l'idée d'aller jouer à Twickenham ?

B. K. : Oui, j'y ai joué quelques matchs avec les Blacks et j'ai de bons souvenirs. Mais j'ai vraiment envie d'en sortir vainqueur. Pour moi d'avoir atteint les demi-finales pour ma première saison est un bon début. Pour moi mais aussi surtout pour l'équipe, cela fait longtemps qu'il n'y a pas eu de titre. L'envie, la faim de gagner et l'ambiance ici sont incroyables, c'est important pour l'équipe de remporter ce titre.

Ressentez-vous l'attente des Toulousains ?

B. K. : C'est super de sentir le public comme ça derrière vous. Mais il faut prendre garde à ce que cela ne se transforme pas en pression négative. Comme aujourd'hui, après l'essai d'entrée de jeu de Maxime Médard, nous nous sommes un peu précipités et il y a eu quelques fautes de mains qui ont nui à la continuité des actions. Nous devons donc être conscients des attentes du public, mais devons rester concentrer sur ce que nous devons accomplir.

Contenus sponsorisés