Imago

Le champion sur les rails?

Les champions sur les rails ?
Par Rugbyrama

Le 01/10/2008 à 09:00Mis à jour

Les London Wasps ont surpris vendredi en empochant leur première victoire de la saison à Leicester. Ils veulent confirmer dès ce soir, contre Bath. Après un début de championnat catastrophique, une nouvelle victoire sonnerait définitivement le réveil des

Avec leur onzième et avant-dernière place au classement, les Wasps ne faisaient plus rêver. Chez les bookmakers anglais, plus grand monde ne se risquait à miser sur eux. Mais les parieurs qui ont tenté le coup le week-end dernier ont été récompensés de leur audace. Leur victoire à Leicester (28-19) a surpris tout le monde outre-Manche.

Plus disciplinés, audacieux et teigneux que leurs adversaires, les champions d'Angleterre ont remporté un premier succès mérité. Et mis fin à une inquiétante série de trois défaites en trois matchs. Un véritable soulagement pour leur coach, Ian McGeechan : "Physiquement, nous étions au top et nous n'avons pas laissé d'espace à Leicester. Nous nous sommes également montrés très disciplinés dans le jeu sans ballon. Je suis très content que nous ayons empoché notre première victoire." Peu à peu, les Wasps retrouvent leur jeu donc et apprennent à vivre sans leurs blessés (Ibanez, Cipriani, Shaw...). Sans leur emblématique capitaine Lawrence Dallaglio également, qui manque depuis qu'il a pris sa retraite en fin de saison dernière.

Avec Cipriani

Cette première victoire sera peut-être le déclic attendu par les Jaune et Noir. Elle a en tout cas créé une belle polémique. Outre le lot habituel d'accrochages et autres fourberies caractéristiques des retrouvailles entre les deux clubs, les mêlées simulées mises en places après les sorties de Vickery et Barnard ont provoqué l'ire du public de Welford Road. Les Wasps, eux, nient toute supercherie : "Phil et Pat sont des hommes fiers et sur qui l'on peut compter, assure le flanker Tom Rees. En aucune façon ils n'auraient pu quitter le terrain s'ils n'y avaient pas été forcés." McGeechan confirme : "Nous n'avions pas l'impression d'avoir de problèmes en mêlée mais notre staff médical nous a dit que nous devions absolument remplacer ces joueurs."

La titularisation de Vickery ce mercredi contre Bath va réalimenter la polémique. Mais les Wasps n'en ont que faire. La seule chose qui compte pour eux, c'est qu'ils se sont remis sur le bon chemin vendredi à Leicester. Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, ils récupèrent leur talonneur, Raphaël Ibanez, mais leur vedette, Danny Cipriani. L'ouvreur international, victime d'une grave fracture d'une cheville en mai dernier, fait son retour avec un mois d'avance sur le calendrier prévu.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés