Icon Sport

Gruissan Beach Rugby - Coco Lindelauf : "Le meilleur endroit pour jouer au rugby"

Gruissan Beach Rugby - Coco Lindelauf : "Le meilleur endroit pour jouer au rugby"
Par Dorian Vidal via Midi Olympique

Le 31/07/2022 à 12:02Mis à jour

GRUISSAN BEACH RUGBY - Marraine de l’évènement, la pilière du XV de France est revenue sur le lien fort l’unissant à Gruissan et a livré ses impressions.

Pourquoi avoir accepté d’être la marraine de Gruissan Beach Rugby ?

Tout d’abord, parce que j’ai grandi ici. J’ai commencé le rugby pas loin de là, du côté de Névian-Canet. Et puis, ça me tenait aussi à cœur parce que ça permet de promouvoir le rugby féminin, ce qui est quelque chose d’important à mes yeux. Au final, c’est une belle fête du rugby !

À quand remontait votre première participation à cet évènement ?

C’était il y a six ans. J’avais joué à l’époque. Puis après, j’étais revenu plusieurs fois avec ma sœur, mais ça fait pas mal de temps que je viens.

Revenir dans l’Aude avec ce rôle de marraine, est-ce quelque chose de symbolique pour vous ?

Oui, je pense, car j’y ai joué quelques années. Ça fait plusieurs fois que je viens à Gruissan, que ce soit pour regarder ou même pour participer. En plus, il y a toutes les filles du club qui sont là, donc ouais, je me sens bien ici… Plus petite, quand mes parents m’emmenaient à la plage, c’était toujours à Gruissan. Il n’y a pas de doute, c’est le meilleur endroit pour venir jouer au rugby.

Le beach-rugby, c’est donc quelque chose qui vous parle…

C’est quelque chose que j’ai pratiqué, oui, même si ce n’est pas là où j’avance le plus ! (sourire) Mais à chaque fois, on s’amuse bien au beach-rugby.

Coco Lindelauf (France)

Coco Lindelauf (France)Icon Sport

Cela doit aussi évoquer des souvenirs de jeunesse, des souvenirs d’un certain rugby de loisir, entre amis…

C’est ça. Moi, j’ai commencé avec les copains dans la cour de récréation, sur le goudron. Tout ça est très festif, on est là pour rigoler, il n’y a pas de prise de tête.

Vous avez eu le temps de faire le tour des terrains. Quel est votre ressenti ?

C’est super cool, les gens sont tous contents d’être là, et il y a plein de personnes que je connais, qui viennent des clubs des environs. C’est top !

Vous l’avez dit, votre présence permet aussi de représenter et de promouvoir le rugby féminin…

C’est quelque chose d’important, surtout quand on voit l’ampleur qu’est en train de prendre le sport féminin ici, à Gruissan. C’est essentiel que les petites filles puissent essayer et pratiquer le rugby.

Ce tournoi de Gruissan est également une petite parenthèse pour vous, qui allez retrouver le XV de France féminin…

Oui, c’est une courte parenthèse. Là, on va repartir en préparation avec les Bleues. Ça permet de bien décompresser juste avant.

Contenus sponsorisés