Other Agency

Grill répond à Boudjellal

Grill répond à Boudjellal
Par Rugbyrama

Le 25/02/2020 à 10:01

FFR - Visé par Mourad Boudjellal ce lundi, Florian Grill, le candidat d'opposition à la prochaine élection de la présidence de la FFR, a répliqué ce mardi sur sa page Facebook en parlant de Bernard Laporte comme d'un "cinéaste de films de fiction" et en mettant en avant son bilan comme bénévole. La campagne se durcit.

Invité lundi sur les ondes d'Europe 1 et interrogé sur la campagne pour la présidence de la FFR, l'ancien boss de Toulon Mourad Boudjellal a largement défendu son ancien manager Bernard Laporte, actuel président de la FFR, et lui a apporté son soutien. Alors que Laporte est accusé par certains de conflit d'intérêt puisqu'est soupçonné d’être intervenu auprès de la commission d'appel de la Fédération quand, en 2017, elle avait diminué des sanctions prises en première instance contre le club de Montpellier, dirigé par Mohed Altrad avec lequel il avait signé un contrat personnel (auquel il a renoncé), Boudjellal a tenu à préciser concernant celui qui lui a apporté trois Coupes d'Europe et un Top 14 : « Je le connais et je trouve que tout ce qu'on dit sur lui est faux. (…) Je l'ai eu cinq ans au Rugby Club Toulonnais, c'était cinq ans de bonheur. Il a eu maintes fois l'occasion de me proposer des choses pas honnêtes. Il ne l'a jamais fait. Il ne m'a jamais dit : "Je voudrais être payé offshore, est-ce que tu pourrais m'arranger ça ?" »

L'ex-homme fort du RCT a poursuivi en expliquant pourquoi il souhaite voir Laporte effectuer un deuxième mandat : « Je soutiens Bernard Laporte parce que je le connais. Je peux vous garantir que Bernard Laporte est à la bonne place. » Avant d'attaquer son opposant dans cette course à la FFR, à savoir Florian Grill : « J'ai lu pas mal de choses de ce qu'il dit. Mais les gens qui construisent un programme en disant uniquement : "Ça c'est pas bien, ça c'est pas bien, ça c'est pas bien", ça ne m'intéresse pas. Je veux des gens qui m'expliquent ce qu'il faut faire, pas ce qu'il ne faut pas faire. [...] La meilleure des critiques de film n'a jamais fait un grand film. [Grill] c'est juste un critique de film pour moi, et Bernard Laporte c'est un cinéaste, il fait des films. »

Vingt-quatre heures après, Florian Grill a donné la réplique, depuis sa page Facebook. Voici quelques extraits de sa longue réponse, dans laquelle il s'attaque au bilan de Bernard Laporte et présente ses actions comme dirigeant :

"Cher Mourad, Nous ne nous connaissons pas, mais vous avez déclaré « vous être renseigné » pour arriver à la conclusion que je n’étais « qu’un critique de film » quand votre ami Bernard Laporte était lui « un cinéaste ».

Ayant décidé pendant cette campagne de ne pas laisser dire tout et n’importe quoi, permettez-moi, avec le sourire qui sied au rugby, de filer votre métaphore.

1 - Vous avez raison, Bernard Laporte est bien « un cinéaste », mais un cinéaste de « films de fiction », loin, très loin, de la réalité quotidienne des clubs.

Car c’est une « fiction » quand Bernard Laporte annonce, avec ses mots bien à lui, que l’argent va « dégouliner » sur les clubs grâce au fonds d’investissement à qui il vend le Tournoi des 6 Nations...(...) C’est aussi un « fondu enchainé », technique chère au cinéma qui fait disparaître une image au profit d’une autre, quand Bernard Laporte masque son bilan de 3 ans à la tête de la FFR en lui superposant les espoirs de gains de la Coupe du Monde 2023. (...) C’est enfin un exceptionnel usage des « effets spéciaux » quand Bernard Laporte s’approprie les victoires d’une formidable génération formée par ses prédécesseurs.

2 – Et puisque vous me suspectez de n’être qu’un « critique de cinéma », je m’autorise une « mise au point » comme le cinéma les aime. J’ai créé ma société il y a 26 ans. Elle compte aujourd’hui 150 permanents. L’entrepreneur que vous avez été et que je respecte, doit savoir qu’on n’entreprend pas sans créer. Quant au rugby, en 20 ans de bénévolat au service du rugby et sans jamais m’en servir, je pense avoir, avec mes équipes, quelques réalisations concrètes à mon actif. Je me contente de 3 exemples mais j’en tiens de nombreux autres à votre disposition : le développement du rugby à 5 (...), le Toucher + 2 secondes (...), l’étude de géolocalisation des licenciés.

3 - Pour ce qui est des solutions pour demain, je ne sais pas à quel point vous vous êtes vraiment renseigné, mais je vous engage à lire le détail de notre programme sur le site internet ovaleensemble.fr Vous y trouverez pas moins de 300 idées nouvelles pour notre rugby et pour les petits clubs du quotidien (...) Il me semble voir dans cette liste plus de propositions que de critiques et, si vous vous renseignez bien, j’ai même le sentiment qu’elles intéressent beaucoup les clubs que nous rencontrons lors de nos 200 jours de campagne puisque « nous remplissons les salles » !

Merci en tous cas de m’avoir fait l’honneur d’un de vos bons mots, et laissez-moi préférer la réalité du quotidien des clubs d’aujourd’hui aux « fictions » qu’on nous « projette » pour demain."

D'ici le 3 octobre 2020, la campagne devrait donner lieu à d'autres passes d'armes.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés