Icon Sport

"L'un des pires entraîneurs de l’histoire des All Blacks" : Foster salement égratigné par la presse

"L'un des pires entraîneurs de l’histoire des All Blacks" : Foster salement égratigné par la presse

Le 09/08/2022 à 09:02Mis à jour Le 09/08/2022 à 09:17

RUGBY CHAMPIONSHIP - La série d’été perdue à domicile contre l’Irlande avait déjà laissé des traces. Cette fois, c’est peut-être la défaite de trop pour le sélectionneur de la Nouvelle-Zélande en Ian Foster. Le revers en Afrique du Sud de samedi en ouverture du Rugby Championship a déchaîné la presse au pays du long nuage blanc…

Si les joueurs et entraîneurs du Top 14 se plaignent parfois de la dureté des médias français, qu’ils ne pensent même pas s’exiler dans un pays anglo-saxon. Allez donc demander à Ian Foster ce qu’il en pense. Le sélectionneur de la Nouvelle-Zélande, déjà sous le feu des critiques après la série d’été perdue contre l’Irlande, subi un véritable lynchage en règle de la part des médias kiwis.

"It’s time to change", c’est tout simplement le titre de la Une du New Zealand Herald, principal quotidien du pays, ce lundi 8 août, avec en illustration la photo du patron des Blacks. Affirmer que ce dernier est dans l’œil du cyclone après la 3e défaite consécutive de son équipe, samedi contre l’Afrique du Sud (26-10) lors de la 1ère journée du Rugby Championship, relève de l’euphémisme.

" Ian Foster est un homme mort qui marche à peine debout"

Clairement, sa démission est réclamée afin "d’éviter le pire pour la Coupe du monde 2023." Pour Chris Rattue, journaliste du New Zealand Herald, "Ian Foster est l’un des pires entraîneurs de l’histoire des All Blacks et un homme mort qui marche à peine debout". Les mots sont durs, les chiffres terriblement parlant. Foster a le plus faible pourcentage de victoires à la tête de la sélection néo-zélandaise.

Surtout, Ian Foster s’est enfermé dans une forme de déni, ce qui passe mal de l’autre côté de la planète. Ce dernier a notamment déclaré samedi soir à l’issue de la défaite face aux Springboks : "Ce fut probablement notre meilleure performance de l’année. Suffisamment d’éléments montrent que nous allons dans la bonne direction".

Quelle sera alors la réaction de la fédération néo-zélandaise ? Les jours de Ian Foster à la tête des Blacks sont-ils comptés ? Nombreux sont ceux qui réclament l’arrivée de Scott Robertson, entraîneur régulièrement titré avec les Crusaders. A suivre.

Contenus sponsorisés