Icon Sport

Rugby Championship : les All Blacks veulent renoncer

Rugby Championship : les All Blacks veulent renoncer
Par Jérôme Prevot via Midi Olympique

Le 25/09/2020 à 14:50Mis à jour Le 25/09/2020 à 15:01

RUGBY CHAMPIONSHIP - Les Néo-Zélandais ne veulent plus participer au Rugby Championship de l'automne qui doit se tenir en Australie.

Alors que l’on croyait que le rugby de l’Hémisphère Sud était en voie de guérison, les Néo-Zélandais ont jeté un pavé dans la mare. Ils menacent de ne pas participer au Rugby Championship prévu en Australie car le tournoi se terminera trop tard et les joueurs ne pourront pas passer Noël en famille à cause de la quatorzaine très stricte imposée par le gouvernement néo-zélandais (dernier match prévu pour le 12 Décembre soit une "libération" de quatorzaine le 26 Décembre au plus tôt). Tout est parti de l’annonce du calendrier du Rugby Championship: quatre équipes, douze matches, ce qui signifie six semaines de compétition.

Comme on sait que World Rugby a ouvert la plage des matches internationaux du 7 Novembre au 12 Décembre, tout le monde savait à l’avance que les derniers matches se joueraient le 12 Décembre. Or, la Nouvelle-Zélande n’a toujours apparemment pas digéré le fait que l’organisation du Rugby Championship ait été finalement été donnée à l’Australie (pour cause de quarantaine plus souple). Elle a vite commencé la campagne de dénigrement en accusant les Australiens de trahison. Selon les Néo-Zélandais, il y aurait eu une promesse de l’Australie de jouer le tournoi sur cinq semaines seulement.

La mauvaise foi des Néo-Zélandais est évidente quand on fait les comptes: six matches en cinq semaines, celà veut dire jouer des matches tous les cinq jours. De plus, c’est la SANZAAR qui est maîtresse du tournoi et non Rugby Australia. L’Argentine, membre de la SANZAAR, a refusé une telle cadence pour la santé des joueurs. Tous les espoirs reposent maintenant sur un assouplissement de la quatorzaine qui frappera les All Blacks à leur retour au pays.

L'Afrique du Sud aussi traîne les pieds

Mais, pour compliquer encore les choses, Jacques Nienaber, l’entraîneur des champions du monde sud-africains, a indiqué que, à moins que ses joueurs aient au moins 6 matches compétitifs dans les jambes, ils ne joueraient pas le Rugby Championship. La compétition ne reprend que ce week-end en Afrique du Sud. De plus, les équipes sportives ne sont toujours pas autorisées à sortir du pays. Il faudra donc que le gouvernement sud-africain donne une permission spéciale pour que les Springboks puissent s’envoler pour l’Australie. Coté Argentin, le groupe est depuis plusieurs jours en Uruguay où la pandémie de Covid est moins forte qu’en Argentine.

Tous les joueurs devraient maintenant être sortis d’affaire. Reste à savoir avec quels joueurs les Argentins pourront jouer le Rugby Championship puisqu’une partie des meilleurs Pumas a trouvé refuge en Europe pour raisons économiques.

Un élément important risque de peser dans la balance: le diffuseur du Rugby Championship ne paiera que si les quatre pays participent au tournoi. Avec quatre fédérations aux abois financièrement, il semble que les choix soient limités. En plus, l’Australie est sur le point de relâcher les jauges de spectateurs autorisées : les stades pourraient être remplis à 50% de leur capacité soit tout de même 40,000 spectateurs au Stade Olympique de Sydney. On a appris que 60% des billets seraient déjà vendus. Comme l’ensemble des recettes sera partagé équitablement entre les quatre nations, ce sera malgré tout un bon moyen de faire venir tout le monde.

Par Jérôme PREVOT avec Jacques BROQUET

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés