Icon Sport

L'incertitude plane autour des frères Barrett

L'incertitude plane autour des frères Barrett
Par AFP

Le 09/08/2022 à 08:36Mis à jour Le 09/08/2022 à 08:41

RUGBY CHAMPIONSHIP - La Nouvelle-Zélande pourrait se présenter samedi en Afrique du Sud, pour la deuxième journée du Rugby Championship, sans les frères stars de l'équipe, Jordie et Beauden Barrett, blessés lors de leur premier match de cette compétition qui réunit les quatre meilleures nations de l'hémisphère Sud.

"Jordie a une cheville en mauvais état, Beauden, lui, est allé passer des examens pour son cou", a déclaré le sélectionneur Ian Foster aux journalistes. Battu par l'Afrique du Sud (26-10) en ouverture du Rugby Championship, la Nouvelle-Zélande a enchaîné sa troisième défaite consécutive et essuyé sa plus lourde défaite face aux Springboks depuis 1928.

Ce match a fait des dégâts, pas uniquement psychologiques. Beauden Barrett s'est blessé après une énorme faute dans les airs commise par l'ailier des Springboks Kurt-Lee Arendse (75e) qui a été aussitôt exclu du terrain avant d'écoper, lundi, d'une suspension de 4 semaines pour l'incident. Jordie, lui, boitait déjà en deuxième période. Les deux frères sont toujours incertains pour le second match face aux Sud-Africains, samedi à l'Ellis Park de Johannesburg. "Nous prendrons une décision à ce sujet plus tard dans la semaine", a déclaré Foster.

Les All Blacks en pleine crise

Avec cinq défaites sur les six derniers matches et une 5e place au classement mondial de World Rugby, la plus grande nation de l'histoire du rugby traverse une crise sans précédent. Être privé samedi des frères Barrett serait un handicap supplémentaire.

Un revers samedi prochain accentuerait encore la pression sur Foster, sur la sellette depuis des mois à un an de la prochaine Coupe du monde, en France. "Je deviens gris et je perds mes cheveux rapidement", a plaisanté Foster.Mais le sélectionneur des All Blacks reste étonnement confiant sur la suite. "Nous avons un groupe qui est encore en développement et nous croyons toujours fondamentalement que nous pouvons y arriver, certains des mouvements ont été positifs, mais nous devons prouver le week-end prochain que nous pouvons continuer à grandir", poursuit-il, persuadé que ses All Blacks peuvent encore rebondir.

Contenus sponsorisés