Icon Sport

Champions, les Springboks se placent en favoris pour le Mondial

Champions, les Springboks se placent en favoris pour le Mondial
Par Rugbyrama

Le 10/08/2019 à 23:24Mis à jour Le 10/08/2019 à 23:54

RUGBY CHAMPIONSHIP - L’Afrique du Sud a remporté le Rugby Championship après sa victoire décrochée en Argentine (46-13) dans le cadre de la troisième et dernière journée de cette édition 2019 raccourcie pour cause de Mondial. Invaincus, les Boks ont marqué les esprits et pris rendez-vous avec les Blacks, qu’ils retrouveront dès le 21 septembre pour leur entrée en lice au Japon.

Dix ans qu’ils attendaient cela. Les Springboks de Rassie Erasmus ont remporté ce samedi soir le Rugby Championship (ex Tri-Nations) pour la quatrième fois de leur histoire, après les succès glanés en 1998, 2004 et donc 2009. Il s’agit donc de leur premier succès depuis l’intégration de l’Argentine, en 2012. Un succès qui couronne un parcours presque parfait, ponctué par deux victoires et un match nul.

Les Boks ont frappé fort d’entrée, asphyxiant les Wallabies de Michael Hooper en ouverture du tournoi, le 20 juillet à Johannesbourg (35-17). Le tout avec un effectif remanié, Rassie Erasmus ayant choisi de préserver une dizaine de cadres parmi lesquels Faf de Klerk, Duane Vermeulen et Handré Pollard et de les envoyer une semaine avant préparer le deuxième match face aux Blacks, en Nouvelle-Zélande. Un choix qui s’avèrera payant, puisqu’ils iront chercher à Wellington un précieux match nul (16-16) dans les ultimes seconde la partie grâce à un essai de la doublure de Faf de Klerk, Herschel Jantjies, véritable révélation de ce Rugby Championship. Un nul qui les plaçait également en tête du Championship avant la dernière journée.

Enfin, face aux Pumas ce samedi soir à Salta (Argentine), les Boks ont été à peine secoués en début de partie, puis ont déroulé sereinement face à des Argentins dépassés (13-46) Ils ont confirmé qu’ils sont et seront prêts pour la Coupe du monde, avec un effectif très dense et d’excellente qualité. Un excellent Handré Pollard a éclaboussé ce dernier match de sa classe, avec un doublé et un total de 31 points inscrits. Malgré trois matches sur trois continents différents dont deux à l’extérieur en trois semaines, les Boks remportent fort logiquement ce Rugby Championship au format raccourci. Les Sud-Africains ont montré qu’ils valent bien mieux que la quatrième place mondiale qu’ils occupent actuellement.

Une étiquette de favori

Les hommes de Rassie Erasmus n’avancent plus masqués. C’est même avec l’étiquette de favori que les Springboks vont poser leurs valises au pays du Soleil Levant. On exagère ? Même si un match ne fait pas office de vérité, la défaite historique des All Blacks cet après-midi (47-26) tend à prouver que plus personne n’est à l’abri de l’accident de parcours, et que les Blacks peuvent aussi craindre une désillusion. D’ailleurs, devinez qui sont les deux monstres sacrés qui vont se retrouver lors de la première journée du Mondial, le 21 septembre ? Bingo ! Ce match entre Néo-Zélandais et Sud-africains s’annonce déjà bouillant.

Mais au-delà de ça, les Boks semblent dotés d’une armada composée de cadres, à l’image de Vermeulen, Mtawarira, Etzebeth ou Le Roux, auxquels s’ajoutent des révélations comme Kolisi, Kolbe ou Pieter-Steph Du Toit, capables de renverser n’importe quel XV. En croisant avec les leaders du groupe A (Japon, Russie, Irlande, Écosse, Samoa), la nation arc-en-ciel ne semble pas avoir la voie la plus difficile vers les demi-finales. Et si après un sacre mondial en 1995 et en 2007, ces Sud-Africains n’étaient tout simplement programmés pour régner sur la planète rugby une fois tous les douze ans ?

Par Clément Argoud et Samuel Cadène

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0