Icon Sport

Beauden Barett : l’atout indispensable

Beauden Barett : l’atout indispensable
Par Rugbyrama

Le 27/07/2019 à 12:27Mis à jour Le 27/07/2019 à 12:28

RUGBY CHAMPIONSHIP - C’est l’un des patrons de cette formation néo-zélandaise. Replacé en numéro 15 contre l’Afrique du Sud, Beauden Barrett, a brillé en tant qu’animateur du jeu des All Black lors de cette rencontre.

Le sélectionneur des All Blacks, Steve Hansen, a misé sur l’expérience de ses joueurs pour déstabiliser l’Afrique du Sud lors de cette deuxième journée du Rugby Championship. Malgré le match nul, ce choix s’est avéré payant avec le repositionnement de Beauden Barrett, l’international néo-zélandais de 28 ans (73 sélections), au poste de numéro 15. Un replacement qui lui va à ravir. En effet, le joueur, qui a été à l’origine d’une prise de parole dans les vestiaires à la mi-temps, a fait parler toute son expérience et son analyse de jeu lors de cette rencontre. Celui qui a évolué cette année avec les Hurricanes a su s’imposer autant offensivement que défensivement en se rendant indispensable dans la construction du jeu. Le Black qui vient donc jouer dans la zone de Richie Mo’Unga a su prendre sa juste place sans étouffer son coéquipier qui a lui aussi livré une très belle prestation. Placé donc à l’arrière, le néo-zélandais a eu l’occasion de sauver quelques ballons en défense, mais a surtout été indispensable en attaque en prenant souvent l’ouverture.

Il est aussi l’auteur d’une passe spectaculaire, lors du premier essai pour son équipe à la 37ème suite à un ballon perdu au sol par les Springboks, avec Cheslin Kolbe en percussion. Le turnover se met en place avec une course de Barrett le long de la ligne de touche qui sert côté droit Jack Goodhue. Plusieurs plaquages sont manqués, pour ensuite le 2 contre 1 permettant la conclusion du centre.

Un replacement réussi pour le meilleur joueur du monde, alors qu’il n’avait pas retrouvé le poste de numéro 15 depuis 15 ans.

Encore quelques réglages à parfaire

Alors que la Nouvelle-Zélande n’a pas dominé son sujet comme à son habitude, Beauden Barrett n’est pas été très efficace au pied, en réalisant un 2 sur 4 face aux poteaux (deux pénalités manquées). Richie Mo’Unga a donc passé les dernières pénalités à la fin de la rencontre. Des réglages qui restent donc à parfaire à quelques semaines de disputer la Coupe du monde au Japon. Mais il est certain que d’ici le mois de septembre, les All Blacks pourront compter sur le joueur qui vient de signer chez les Blues d’Auckland.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0