Icon Sport

Australie : l'heure de l'électrochoc ?

Australie : l'heure de l'électrochoc ?
Par Rugbyrama

Le 06/11/2020 à 11:56Mis à jour Le 06/11/2020 à 11:57

RUGBY CHAMPIONSHIP - Après un premier match plein de promesses, le premier sous l'ère Dave Rennie, les Australiens éprouvent tout les peines du monde pour ne serait-ce qu'inquiéter les All Blacks. Au lendemain de la claque historique reçue le week-end dernier, le sélectionneur a fait des choix forts et ce alors qu'une ossature était peut-être en train de se dégager.

La défaite 43-5 à l'ANZ Stadium de Sydney est encore dans toutes les têtes australiennes. Les Wallabies étaient passés complétement à côté de leur sujet et ce dès les premières minutes de la rencontre. Une claque historique, la plus large défaite des Wallabies sur leurs terres face à la Nouvelle-Zélande, qui a forcé le sélectionneur kiwi Dave Rennie à faire des choix forts, en espérant peut-être ce fameux électrochoc que toutes les équipes recherchent quand les défaites s'enchaînent.

La grande réorganisation se situe sur la ligne de trois quarts. Assez discret sur toute la rencontre et avec un jeu au pied qui n'a pas atteint le rendement espéré, Dane Haylett-Petty ne sera pas titulaire et même pas sur la feuille de match. C'est l'arrière des Brumbies Tom Banks qui débutera.

Autre trois quart qui a eu du mal à Sydney, c'est Filipo Daugunu. Pourtant prometteur sur le premier match, le véloce ailier des Reds s'est peu à peu éteint et a surtout pénalisé son équipe le week-end dernier. Certes, le rendement en attaque fut bon mais avec deux pénalités concédées et surtout un carton jaune en tout début de match, il n'en fallait pas plus à Dave Rennie pour reléguer le joueur de 25 ans sur le banc et titulariser à sa place un autre Tom, Tom Wright.

L'inconnue Hodge en 10

C'est sans aucun doute la grosse surprise de cette composition d'équipe. Pour seulement la deuxième fois de sa carrière internationale, l'habituel arrière ou ailier Reece Hodge aura le numéro 10 dans le dos. Une décision poussée par les blessures de James O'Connor et Matt To'omua et les débuts difficiles de Noah Lolesio malgré un essai et une envie de bien faire.

C'est donc le joueur des Rebels qui va avoir la lourde tâche de mener le jeu des Wallabies. Le seul match qu'Hodge a joué en 10 avec l'Australie était un test match face au Japon en 2017 avec une large victoire 63-30. Pas besoin de dire que l'adversaire et le contexte du match seront totalement différents.

L'Australien Reece Hodge n'est pas un ouvreur mais reste un très bon buteur

L'Australien Reece Hodge n'est pas un ouvreur mais reste un très bon buteurIcon Sport

Cependant, il y a peu de changements dans le paquet d'avant, seulement deux, surprenant quand l'on sait que les Wallabies ont été battu sur le combat pur la semaine dernière. Dave Rennie attend donc une réaction d'orgueil de ses "gros". L'un des deux changements est forcé. Avec la blessure de Salakaia-Loto, c'est l'expérimenté Rob Simmons qui sera titulaire pour sa 104ème sélection. En troisième ligne, c'est le jeune joueur des Waratahs Lachie Swinton (23 ans) qui fera ses débuts en équipe nationale à la place de Ned Hanigan.

Tant de changements pour une équipe qui devra montrer un tout autre visage. "Nous étions vraiment déçus de notre prestation du week-end dernier et on a une chance de montrer notre force de caractère samedi à Brisbane" a averti Dave Rennie. Les Blacks sont dont prévenus, ce sont des Wallabies revanchards qui se présenteront au Suncorp Stadium demain matin (10h45) pour mettre fin à une série de quatre matchs sans victoires.

Par Kenny Ramoussin

Contenus sponsorisés