Icon Sport

Four Nations - Rassie Erasmus (Afrique du Sud) face à son destin ?

Erasmus face à son destin ?
Par Rugbyrama

Le 14/09/2018 à 17:56

FOUR NATIONS - Le choc entre les Springboks et les All Blacks ce samedi sera déterminant dans la course à la deuxième place et pas seulement. À l'instar de son homologue australien Michael Cheika, le sélectionneur sud-africain Rassie Erasmus pourrait bien être licencié en cas de nouvelle déconvenue.

La tournée de juin était pourtant prometteuse. Deux victoires face à l'Angleterre après avoir été largement mené et une série remportée par les Sud-Africains. Rassie Erasmus réussissait ses débuts à tous les niveaux. Au niveau racial, il est parvenu à consacrer une place plus importante aux joueurs de couleur noire, il est d'ailleurs le sélectionneur à avoir donné le capitanat à un joueur noir pour la première fois dans l'histoire des Springboks. Et sur le terrain, l'effectif rajeuni montre un bel état d'esprit et une capacité à retourner des situations délicates. Mais deux mois plus tard, l'ancien troisième ligne aile pourrait bien voir son mandat écourté. Les deux défaites face à l'Argentine et l'Australie ont porté un sérieux coup à la crédibilité de Rassie Erasmus. Les Sud-Africains ont été maîtrisés dans les secteurs clés du jeu et dans l'agressivité, et ont commis de nombreuses fautes grossières, notamment contre les Wallabies.

L'ancien joueur des Lions a néanmoins reçu le soutien du président de la fédération sud-africaine qui a démenti un éventuel licenciement en cas de nouvelle défaite : "L'avenir de Rassie Erasmus en tant que coach des Springboks ne se décidera pas avec le résultat de ce samedi." Mark Alexander a considéré les deux défaites consécutives face à l'Argentine et l'Australie comme des anomalies. Le sélectionneur lui-même émet pourtant des doutes quant à la durabilité de son poste : "Je ne sais pas si c'est une bonne chose quand on commence à tenir ce genre de discours..."

Le Mondial en ligne de mire ?

Pour le président de la fédération, l'essentiel n'est pas ce Four nations, mais plutôt la préparation de la Coupe du monde, comme il l'a indiqué à Keo.co.za : "La légitimité de Rassie comme sélectionneur sera examinée sur les performances des Boks au Mondial 2019 au Japon. Nous faisons entièrement confiance en son projet dans l'année qui arrive pour mettre la sélection dans une position de force en vue de la Coupe du monde." Tout en soulignant la surpuissance actuelle des All Blacks : "Ils sont restés la première équipe dans le monde. Leur invincibilité à domicile est imbattable et nous n'avons jamais gagné au Westpac Stadium." De quoi relativiser un nouveau revers pour Rassie Erasmus ? En tout cas le principal intéressé ne le voit pas de cet œil et considère que cela pourrait être son dernier match à la tête des Springboks, d'après ce qu'il a annoncé aux médias néo-zélandais cette semaine. Pour rappel, l'Afrique du Sud a remporté un seul de ses 9 derniers matchs face à la Nouvelle-Zélande, c'était en 2014 à Johannesburg (27-25).

Contenus sponsorisés
0
0