Icon Sport

Four nations - Les Blacks en mode diesel

Les Blacks en mode diesel
Par Rugbyrama

Le 18/08/2018 à 15:12Mis à jour Le 18/08/2018 à 16:10

Four nations - Après une première période très moyenne, les Néo-Zélandais ont accéléré la cadence pour finalement écraser des Wallabies joueurs et courageux, 38 à 13.

Aaron Smith - Australie VS Nouvelle Zélande

Aaron Smith - Australie VS Nouvelle ZélandeIcon Sport

L'illusion n'aura (une nouvelle fois) duré qu'une mi-temps. Car il faut le dire, après la pause les Blacks ont littéralement retrouvé leur instinct de tueur, pour porter le score final de 38 à 13. Lourd.
Mais durant les 35 premières minutes, bien malin était celui qui aurait pu prédire comment les Néo-Zélandais allaient bien pouvoir trouver des solutions face à la défense extrêmement agressive des Wallabies. Dans le sillage d'un Michael Hooper leader par l'exemple, auteur de quelques interventions défensives pour le moins rugueuses, le premier rideau australien était bien en place et parvenait même à rattraper certains coups mal engagés, grâce à une solidarité sans faille.

Les Blacks eux, semblaient encore en rodage pour leur premier match de ce Rugby Championship, et s'entêtaient sur les pénalités, à aller chaque fois en touche, quand Hodge et Foley avaient permis aux Aussies de mener 6 à 0 sur deux possessions dans le camp des tout Noirs.

Pourtant, sur la dernière action de la première période, un filament de magie noire survolait déjà l'ANZ Stadium de Sydney. Après une percée plein axe de Ben Smith, Naholo puis Read étaient au relais dans un timing parfait, pour servir Aaron Smith qui plantait le premier essai de la soirée. Les prémisses d'un deuxième acte à sens unique.

Instinct de tueur

A la reprise, les Blacks étaient bien décidés à tuer le suspens. Sur leur première attaque au large, le sprinteur Rieko Ioane déposait Hooper d'un cad-deb d'école, avant de servir intérieur Jack Goodhue, qui marquait là son premier essai en sélection. Les craintes s'affirmaient alors, les hommes de Michael Cheika ne tiendraient pas la cadence infernale sur 80 minutes.

Beauden Barrett, d'abord stratège et imprécis au pied, à quant à lui prouvé s'il le fallait encore, qu'il était le meilleur attaquant de ce jeu. D'abord grâce à des franchissements nets dont il a le secret, puis grâce à son essai marqué en contre, après un dribbling de 50 mètres (52ème). Cet essai confirmait d'ailleurs une autre tendance, désormais presque inscrite au rang d'adage : les All Blacks sont l'équipe la plus efficace en contre, qu'il nous ait été donné de voir. Ce sont les Aussies qui en ont fait les frais, en étant punis sur chaque ballon perdu.

Les troupes de Steve Hansen avaient retrouvé leur instinct de tueur, et la machine était donc remise en marche. On ne les reverraient plus. Malgré l'essai de Maddocks, le talent individuel des hommes en noir portait le score jusqu'à 38 à 13, après un doublé sur son aile du finisseur Naholo.

Clinique, magique par moments. Les Blacks quoi !

Par Théo Fondacci

Contenus sponsorisés
0
0