Getty Images

Four Nations - L’Argentine met fin à 35 ans de disette en Australie

L’Argentine met fin à 35 ans de disette en Australie

Le 15/09/2018 à 13:52Mis à jour Le 15/09/2018 à 14:25

FOUR NATIONS - Dans une rencontre à suspense, les Pumas l’ont emporté en Australie (23-19) pour la première fois depuis juillet 1983. Les Argentins ont inscrit deux essais contre trois pour les Australiens mais le pied de Nicolas Sanchez et une dernière pénalité d’Emiliano Boffelli (77e) ont fait la différence. C’est une véritable douche froide pour Michael Cheika et ses joueurs.

L’Argentine a réalisé une énorme performance ce samedi à Gold Coast (23-19). Les Pumas restaient sur six défaites consécutives face à l’Australie. Surtout ils ne s’étaient imposés qu’une fois dans leur histoire chez les Wallabies, le 31 juillet 1983 (18-3), il y a plus de 35 ans ! Après la fessée reçue en Nouvelle-Zélande (12-40), Michael Cheika avait réussi à garder son poste. Le sélectionneur australien risque cette fois de faire les frais de cette énorme claque. Même en l’absence de son capitaine Michael Hooper pour une gêne aux adducteurs, l’Australie semblait en mesure de confirmer sa victoire contre l’Afrique du Sud (23-18) le 8 septembre.

Certes, l’Argentine avait montré un assez beau visage en Nouvelle-Zélande mais elle avait quand même encaissé près de 50 points (24-46). Finalement, Mario Ledesma a réussi à jouer un bien mauvais tour à son ancienne sélection. Dans cette rencontre, les Wallabies ont mené 7-3 après l’essai transformé de Will Genia (12e), puis 14-10 après un numéro d’Israel Folau (19e). Mais les Pumas ont toujours répondu du tac-au-tac par des réalisations de Nicolas Sanchez (15e) et Bautista Delguy (36e). Avec le sans-faute au pied de Sanchez, l’Argentine a viré en tête au repos 17-14.

Trop gourmand, Folau a gâché la balle de match

Sanchez a ensuite passé une nouvelle pénalité (48e) pour porter l’avance des Argentins à six points (14-20, 48e). L’essai de Dane Haylett-Petty a redonné de l’espoir aux Australiens (19-20, 55e). Mais pénalisés par de nombreuses fautes de main et une touche balbutiante, avec notamment trois perdus en fin de première période, les Wallabies n’ont jamais pu repasser devant. Après une pénalité de 50 mètres d’Emiliano Boffelli (13-23, 77e), ils ont pourtant eu une balle de match à une minute de la fin mais Folau a relâché le ballon à 5 mètres de l’en-but argentin, après un gros plaquage, alors qu’Haylett-Petty était démarqué.

Après cette victoire surprise et historique, l’Argentine est encore en course pour remporter ce Rugby Championship. Il lui faudra déjà réaliser encore un exploit face à la Nouvelle-Zélande fin septembre pour continuer à croire. De son côté, avec ou sans Cheika, l’Australie sera en quête de rachat en Afrique du Sud.

Contenus sponsorisés
0
0