Icon Sport

Four Nations - Argentine : la patte Mario Ledesma

Argentine : la patte Ledesma
Par Rugbyrama

Le 06/09/2018 à 18:08Mis à jour Le 06/09/2018 à 18:13

FOUR NATIONS - Le deuxième match des Pumas supervisés par Mario Ledesma a vu la victoire des Argentins face à l'Afrique du Sud (32-19). Il met fin à la longue série de 11 défaites et montre que l'ancien Clermontois est l'homme de la situation.

Un net succès et une équipe à la relance. Ce sont les premiers effets de Mario Ledesma, dès son second match en tant que sélectionneur des Pumas. La sélection argentine connaissait pourtant une année 2018 très compliquée. 4 défaites en autant de matchs lors des tests matchs d'abord, face au Pays de Galles et à l'Écosse en juin, sans jamais marquer plus de 15 points. Même résultat pour la première de l'ancien talonneur, soldée par une défaite en Afrique du Sud. Mais la mayonnaise commence à prendre.

Test Match - Marcos Kremer (Argentine)

Test Match - Marcos Kremer (Argentine)Icon Sport

Cela fait désormais plus d'un mois que Mario Ledesma est à la tête de l'Argentine et on sent qu'un tournant a été pris. Devant notamment, une métamorphose s'est enclenchée chez les coéquipiers d'Agustin Creevy. En mêlée, le pack argentin a impressionné de maîtrise face aux Springboks. Et le retour de Juan Figallo n'est pas étranger à cette domination. Même dans le cours du jeu les Pumas ont été extrêmement efficaces et perforants dans l'impact.

Une confiance retrouvée

L'ancien international le sait, un match se gagne devant, et particulièrement après la déroute du premier match contre les Sud-Africains. C'est pourquoi il a voulu asseoir un jeu d'avants solide pour pouvoir développer un jeu plus propre. Les Pumas semblent avoir pris une nouvelle dimension physique dans leur jeu et cela bénéficie énormément aux trois quarts, que l'on sait très rapides et dangereux. Avec un bloc dans l'avancée, la ligne arrière a joué sans complexes et avec une grande aisance. Les quatre essais inscrits sont d'ailleurs l’œuvre de trois quarts exclusivement (Bautista Delguy par deux fois, Nicolas Sanchez et Ramiro Moyano).

Four Nations - Pablo Matera (Argentine) contre l'Afrique du Sud

Four Nations - Pablo Matera (Argentine) contre l'Afrique du SudIcon Sport

À Mendoza on a retrouvé une sélection argentine capable de dynamiter un alignement défensif par la vitesse de ses arrières, comme au Mondial 2015. Nicolas Sanchez a pu étaler tout son talent en réalisant un exceptionnel "full house", marquant un essai, trois transformations, une pénalité et un drop. Un pack bien organisé, des mouvements simples et des transmissions propres, Mario Ledesma a repris les Pumas avec des schémas de jeu sobres mais visiblement efficaces. L'accent a également été mis sur la discipline, qui manquait tant aux Sud-Américains. Ils n'ont d'ailleurs concédé aucune pénalité. Ce samedi attend un tout autre morceau avec les All Blacks. Certes la Nouvelle-Zélande, même remaniée, part grandissime favorite mais désormais l'Argentine a de quoi déranger les plus grandes nations.

Par Quentin Put

Contenus sponsorisés
0
0