Icon Sport

Four Nations - Afrique du Sud : place à la confirmation

Afrique du Sud : place à la confirmation
Par Rugbyrama

Le 28/09/2018 à 11:48

FOUR NATIONS - Vainqueurs il y a 15 jours en Nouvelle-Zélande, les Springboks ont sans doute trouvé là l'exploit capable de leur servir de référence. Cette hypothèse sera confirmée ou non par la performance des Vert et Jaune ce samedi à 17h05.

Il y a deux semaines, nous avions quitté les Springboks dans un état de grâce exacerbée, au sortir d'un exploit retentissant en terre néo-zélandaise, là où les double champions du monde n'avaient plus gagné depuis 2009. Au terme de cette victoire incroyable 34-36, lors de laquelle les partenaires du capitaine Siya Kolisi avaient proposé une qualité de jeu qu'on ne leur soupçonnait même pas, Rassie Erasmus a même sauvé sa tête. Passée l'euphorie de cet exploit légendaire, il faut désormais aux Sud-Africains la capacité de confirmer, afin que cette rampe de lancement ne s'avère pas être en fait un nouveau feu de paille.

Car face à des Australiens qui ne leur réussissent plus (aucune victoire face à eux depuis 2016), la bande à Etzebeth devra mettre les ingrédients nécessaires pour l'emporter, et ainsi se donner même la chance de s'offrir une éventuelle finale face aux All Blacks au Loftus Versfeld Stadium de Pretoria, théâtre de quelques grands affrontements entre ces deux nations par le passé. Mais la bête blessée australienne, vaincue il y a deux semaines pour la première fois depuis 1983 chez elle par l'Argentine (19 à 23), ne l'entendra certainement pas de cette oreille. Pour les Boks pas de secrets, on se rassure aujourd'hui encore de la même façon du côté de la nation arc-en-ciel - au moins durant les premières 15 minutes : par de la destruction massive et du combat ! Les Aussies savent à quoi s'en tenir...

Kieran Read arrêté par deux Sud-Africains

Kieran Read arrêté par deux Sud-AfricainsIcon Sport

Vitesse et réalisme

Mais outre la performance défensive majuscule des Springboks, qui les virent contenir tant bien que mal les assauts offensifs des Blacks durant les 30 dernières minutes de la rencontre à Wellington, les Sud-Africains ont aussi détonné de part la qualité de leurs offensives et surtout leur réalisme impérial. Avec même pas 30 % de possession sur l'ensemble du match, les hommes de Rassie Erasmus ont pourtant passé 36 points et pas moins de cinq essais à la meilleure équipe du monde ! Il semblerait aussi qu'ils aient enfin trouvé la meilleure façon d'utiliser leurs flèches Dyantyi et Kolbe, par ailleurs auteurs à eux deux de trois des cinq essais des Boks lors de cette fameuse victoire.

Ce samedi à Port-Elizabeth, dans un stade qu'affectionnent particulièrement les Boks, la victoire résidera donc probablement dans leur capacité à scorer rapidement, en outrepassant les innombrables contests des deux « gratteurs » Pocock et Hooper. Dans le cas où les Sud-Africains marqueraient les premiers et parviendraient à mettre à profit la vitesse de ses trois-quarts, le potentiel vainqueur ne ferait alors plus de doutes. Et au-delà son triangle d'arrières supersonique, c'est l'Afrique du Sud toute entière qui se remettrait à faire peur au monde du rugby.

Le XV des Springboks : 15. W. Le Roux ; 14. Kolbe, 13. Kriel, 12. Esterhuizen, 11. Dyantyi ; 10. Pollard, 9. De Klerk ; 7. PS. du Toit, 8.Notshe, 6. Kolisi (cap.) ; 5. Mostert, 4. Etzebeth ; 3. Malherbe, 2. Marx, 1. Mtawarira.

Remplaçants : Mbonambi, Kitshoff, W. Louw, RG Snyman, van Staden, Papier, Jantjies, D. Willemse.

Par Théo Fondacci.

Contenus sponsorisés
0
0