AFP

Fonua : "Je voulais jouer…"

Fonua : "Je voulais jouer…"

Le 18/12/2017 à 10:20Mis à jour Le 18/12/2017 à 10:29

Laissé de côté à Newcastle, le troisième ligne tonguien Opeti Fonua (31 ans, 11 sélections) déjà passé par le SUA de 2005 à 2013 a choisi de revenir comme joueur supplémentaire jusqu’en 2019. Avant son arrivée ce lundi, il raconte…

Rugbyrama : Pouvez-vous nous raconter l’histoire de votre come-back à Agen ?

Opeti Fonua : Je m’étais préparé pour réussir une belle saison avec Newcastle. J'avais réussi à perdre beaucoup de poids et à me remettre en forme. Mais malheureusement j'ai senti très rapidement que j’avais un problème à un pouce : je ne pouvais effectuer aucun mouvement avec. J'ai donc subi une intervention chirurgicale pendant la pré-saison qui m’a contraint à m’arrêter pendant plus de six semaines. Quand je suis arrivé au terme de ma convalescence, la saison commençait. Et Newcastle a très bien débuté le championnat : on a vu une équipe très solide s’affirmer. Quand je me suis rétabli, il y avait un XV déjà constitué. C’était clair : j’allais devoir travailler dur pour retrouver ma place dans l'équipe. Je dirais presque malheureusement, mes coéquipiers sont tous restés excellents… Il me restait un an de contrat et j’aimais vraiment, aussi bien ma vie à Newcastle que cette équipe. Mais je voulais jouer et pas seulement me contenter d’admirer les Falcons depuis les tribunes. J’ai reçu une offre d’Agen et c'est ainsi que les choses ont commencé. J'ai parlé à mon entraîneur ici à Newcastle : il était heureux pour moi que je dispose d’une opportunité pour m’épanouir et il a compris ma décision de partir.

Que ressentez vous à l’idée de retrouver le Top 14 ?

O.P. : C’est un grand honneur et un privilège d’avoir eu cette opportunité de revenir en Top 14. Je suis d’autant plus heureux que j’ai eu l’opportunité de retrouver l’équipe avec laquelle j’ai découvert le plus haut-niveau. Je ne tiens pas à en parler mais j’avais d’autres options. Et j’ai choisi Agen. J’ai été convaincu par mes échanges avec Mauricio Reggiardo et Stéphane Prosper. Ce sont de grands entraîneurs et c’est un plaisir d’intégrer une équipe qui évolue sous leurs ordres.

Vous avez quitté Agen en 2013 : qu’avez vous appris à Bayonne puis en Angleterre ?

O.P. : J’ai grandi avec ces expériences et je suis reconnaissant à l’égard de tous les clubs où j’ai pu évoluer. J’ai beaucoup appris mais pas seulement en tant que joueur : j’ai appris comme homme, en dehors du terrain.

Opeti Fonua (Agen 2013)

Opeti Fonua (Agen 2013)Icon Sport

Quel regard portiez vous sur le SUA version 2016/2017 avant de le rejoindre ?

O.P. : J’avais la certitude qu’Agen montrerait ses qualités cette saison. Et je rejoins une belle équipe. Il y a des grands joueurs ici et je suis vraiment impatient d’en faire partie.

Quatre ans après votre départ, reconnaitrez-vous le vestiaire ?

O.P. : Si l’on excepte les garçons des îles, c’est vrai que je ne connais plus que trois joueurs : Antoine Erbani, Marc Barthomeuf et Mathieu Lamoulie

Est-ce qu’Armandie vous reconnaitra : le staff vous annoncé prêt athlétiquement…

O.P. : Je suis prêt, à 136 kilos. Je me sens bien…

Comment vos proches comme Manu Ahotaeiloa qui a débuté à Agen avec vous, perçoivent-ils votre retour au SUA ?

O.P. : J’ai gardé le contact avec Manu comme avec d’autres Tonguiens passés par le SUA, Lisiate Fa’aoso et Semisi Telefoni. Avec Manu, on parlé de mon retour. Il est heureux pour moi.Heureux que je revienne dans cette équipe où nous avons débuté ensemble notre carrière professionnelle. L’histoire reprend.

Contenus sponsorisés
0
0