Midi Olympique

Les Bleues écrasent les Black Ferns !

Les Bleues écrasent les Black Ferns !

Le 13/11/2021 à 16:49Mis à jour Le 14/11/2021 à 20:24

FÉMININES - Grâce à six essais et une rencontre pleine de maîtrise, les Bleues sont venues à bout de la Nouvelle-Zélande (38-13). Au stade du Hameau, les coéquipieres de Gaëlle Hermet ont offert un beau spectacle au public béarnais et ont réalisé une très grosse prestation.

Une semaine après leur écrasante victoire face à l’Afrique du Sud (46-03), les Bleues ont cette fois renversé la Nouvelle-Zélande 38-13. Dominatrices pendant tout le match, elles ont imposé leur rythme et n’ont jamais été inquiétées par les championnes du monde en titre.

Au stade du Hameau, qui avait presque fait le plein pour l’occasion, les tricolores démarraient la rencontre avec de belles intentions. Sur leur première offensive, elles tenaient le ballon et infligeaient une grosse séquence aux Black Ferns. Si elle ne donnait rien, cette longue possession avait néanmoins le mérite de montrer que les Bleues étaient prêtes à un féroce combat. Paradoxalement, ce sont les Néo-Zélandaises, par la botte de Kendra Cocksedge, qui ouvraient le score (0-3, 8e), mais quasi dans la foulée, Cyrielle Banet marquait le premier essai du match (7-3, 12e).

Efficaces, les Black Ferns profitaient de l’indiscipline française pour scorer dès leur retour dans les 22 mètres adverses, toujours avec le pied de Kendra Cocksedge (7-6, 14e). Mais la France, plus tranchante, gardait une certaine maîtrise du match. Cyrielle Banet (15e), puis Chloé Jacquet (40e), faisaient grimper le score, et à la pause les Bleues menaient 19-6. D’ailleurs, l’addition aurait pu être plus lourde si Céline Ferrer n’avait pas commis un en-avant en aplatissant le ballon à la demi-heure de jeu.

Au retour des vestiaires, les filles d’Annick Hayraud et Thomas Darracq ne baissaient pas de rythme. Toujours aussi inspirées et bien plus fortes sur les ballons portés, elles étouffaient les Black Ferns et prenaient le large au score après l’essai d’Emilie Boulard (26-6, 47e). Dépassées par les évènements et clairement sans solution, les Néo-Zélandaises recevaient un carton jaune à l’heure de jeu.

Incapables de bien sortir de leur camp face à la pression constante des Tricolores, elles encaissaient deux nouveaux essais (Sochat, Sansus) et se retrouvaient menées 36-6 ! Les championnes du monde en titre sauvaient l’honneur en toute fin de match grâce à Eloise Blackwell, mais devaient s’incliner 38-13.

Comme en 2018 à Grenoble, les Bleues s’offrent les Black Ferns et confirment qu'elles sont en forme à l’automne 2021.

Contenus sponsorisés