Rugbyrama

Les Montpelliéraines en quête d'hégémonie

Les Montpelliéraines en quête d'hégémonie
Par Rugbyrama

Le 17/05/2019 à 13:34Mis à jour Le 17/05/2019 à 13:38

FEMININES - 8 comme le nombre de finales de rang disputées par Montpellier. Championnes de France en titre, les Montpellieraines remettront leur titre en jeu samedi, face au Stade toulousain, à Tarbes. En cas de victoire, le MRC soulèverait son huitième titre dans l'élite féminine, le troisième de rang.

Ce sera la grande fête du rugby féminin. Samedi, à Tarbes pas moins de cinq finales, toutes féminines, se disputeront sur la pelouse de Maurice-Trélut et ses terrains annexes.

Fédérale 2, fédérale 1, moins de 18 ans, élite 2 avant de finir en beauté à 21h avec la finale d’élite 1 : Montpellier-Toulouse.

Pour la première fois cette saison, le championnat d'élite féminin se composait de deux poules comprenant huit équipes chacune. Premières de leur poule respective en phase régulière, Montpellieraines et Toulousaines se retrouveront en finale d'élite 1. Comme la saison dernière où les Héraultaises l'avaient emportés (15-12).

Engagé dans la poule 1, Montpellier a survolé la phase régulière : 14 victoires en 14 matches, 11 bonus offensif, 45 points marqués en moyenne et des scores fleuves à la pelle... Les Montpelliéraines n'auront connu aucune concurrence. Dans le sillage de leurs performances en phase de poule, ces dernières ont, une nouvelle fois, écrasé leurs adversaires en phases finales. Les Amazones de Grenoble en quart-de-finale (51-7), puis l'AS Bayonne (40-12) n'ont pas résisté à la furia Héraultaise. Comme depuis 2012, elles seront présentes pour l'ultime rendez-vous de la saison.

De leur côté, les Toulousaines ont également terminé premières de leur poule en ne concédant qu'une seule défaite (à domicile face à l'AS Bayonne) pour treize victoires, dont douze bonifiées. En plus de cet allant offensif, les Stadistes possèdent la meilleure défense du championnat, avec seulement 65 points encaissés lors de la phase préliminaire, moins de cinq points en moyenne par rencontre. En suite, pour le compte des phases finales, les Toulousaines ont battu le Stade rennais (22-10) avant de remporter le derby face à Blagnac (30-15) en demie.

Fort de cinq victoires lors des six dernières finales, Montpellier se présentera avec une solide expérience au moment d'aborder l’ultime rendez-vous. Depuis 2007, le MRC n'a manqué qu'une seule finale, c'était en 2011 (finale USAP-Stade rennais). Quatre défaites et sept titres plus tard, le club de président Altrad devient le deuxième club le plus titré de France, derrière les historiques du Toulouse Fémina Sports.

Renforcé à l'intersaison par l'arrivée des sœurs Marine et Romane Ménager, toutes deux internationales et en provenance de Lille, Montpellier s'est armé des meilleures pour conserver son titre et compter dans ses rangs un bon nombre d'internationales.

En effet, lors du match d'ouverture du dernier tournoi des six nations face au Pays-de-Galles (victoire 52-3), Montpellieraines et Toulousaines composaient onze des 23 joueuses qui prenaient part à la rencontre. Nouvelle preuve s'il en fallait de la domination de ces équipes sur le rugby féminin. Une domination qui sera à son paroxysme samedi.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0