Other Agency

LʼUS Bressane entre deux eaux

LʼUS Bressane entre deux eaux
Par Nicolas Zanardi via Midi Olympique

Le 07/05/2020 à 15:53Mis à jour Le 07/05/2020 à 18:27

FÉDÉRALE 1 - Écartelée entre les querelles politiques intestines entre FFR et LNR et la nécessité de préparer tant bien que mal la prochaine saison, Bourg-en-Bresse souhaite malgré tout demeurer fidèle à son projet de club. Qui prendrait dʼautant plus de sens au travers de la création anticipée dʼun National, que lʼUS Bressane souhaite voir (re)lancé dès la reprise.

Trois arrivées officialisées

Lʼunique certitude ? Elle est quʼil reste une saison à préparer, et un effectif à construire en vue de la saison prochaine. "Par rapport à lʼaccession, nous étions premiers dʼune poule que tout le monde considérait comme très relevée, et lʼobjectif initial de cette saison 2019-2020 était évidemment de remonter en Pro D2, nous confirmait le président Jean-Pierre Humbert. Jusquʼau 15 mars, nous avons travaillé sur une stratégie de recrutement en prévision de la Pro D2. Aujourdʼhui, évidemment, ce nʼest plus la même chose..."

Une stabilité qui nʼempêche pas quelques ajustements, ainsi quʼen ont témoigné trois arrivées officialisées dans la semaine : celle du demi de mêlée Florent Campeggia (24 ans) et du pilier droit Anthony Martin en provenance de Rouen (Pro D2), sans oublier le polyvalent trois-quarts sud-africain Christiaan Erasmus (24 ans) auteur de 7 essais cette saison sous les couleurs dʼAubenas. Des choix ciblés qui témoignent de la solidité du projet burgien, dont ses dirigeants en souhaitent pas se départir. "Pour évoluer en Fédérale 1, il nʼy a pas besoin du même effectif quʼen Pro D2, donc on va être attentif si des opportunités se présentent de joueurs non conservés à lʼéchelon supérieur mais honnêtement, il nʼy a pas de précipitation à avoir." Pas vraiment le genre de la maison.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés