Midi Olympique

Belzons répond aux accusations : "Je jure que tout est faux"

Belzons répond aux accusations : "Je jure que tout est faux"

Le 06/03/2022 à 21:55Mis à jour Le 06/03/2022 à 22:31

FAITS DIVERS - Gilles Belzons, président du Racing Club narbonnais a souhaité répondre aux accusations d'agressions sexuelles sur l'un de ses fils émises par son ex-femme, dans les colonnes de France Bleu. L'ancien troisième ligne narbonnais clame son innocence.

Mis en cause par son ex-femme pour des viols et agressions sexuelles incestueuses sur son fils, Gilles Belzons a accepté de répondre : "J'ai déjà été jugé, je n'ai pas été mis en examen et la maman a fait appel".

"Je jure sur ce que j'ai de plus cher au monde que tout est faux. Cela fait deux ans que ça dure, si j'étais coupable de quoi que ce soit aujourd'hui je ne serais plus président d'un club de rugby", assure le président du club audois avant d'ajouter : "Aujourd'hui, je ne peux plus rester dans le silence. Je ne me suis jamais défilé de ma vie et cela ne va pas commencer maintenant. Ils n'imaginent pas ce qu'ils sont en train de faire. C'est tout une famille qui est touchée, qui est salie."

"L'histoire du téléphone c'est absolument faux"

Sur son site, France Bleu explique que des connexions sur des sites pornographiques, dont une quinzaine de recherches employant les mots "jeunes et ados", auraient été trouvées sur le téléphone de Belzons. Des accusations qu'il dément catégoriquement : "L'histoire du téléphone c'est absolument faux."

Déterminé à parler, Gilles Belzons a décidé de donner une conférence de presse ce lundi (16 heures) au sein de son restaurant "Maison Bebelle". Accompagné de son avocat, il souhaite faire entendre sa version avec "des preuves juridiques que les journalistes n'ont pas".

Contenus sponsorisés