• Jean-Pierre Versini-Campinchi - Avocat de Bernard Laporte
    Jean-Pierre Versini-Campinchi - Avocat de Bernard Laporte

L'avocat de Laporte réagit : "Il y a un contrat à la con qui a été signé au mauvais moment"

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

Affaire "Altrad-Laporte" - Au sortir du délibéré du procès de son client, Me Versini-Campinchi, a réagi à la condamnation de Bernard Laporte. Le président de la Fédération Française de Rugby a été condamné notamment à deux ans de prison avec sursis, 75 000€ d'amende et à deux ans d'interdiction d'exercer toute fonction en lien avec le rugby.

Que pensez-vous de ce délibéré ? Bernard Laporte a notamment été condamné à deux ans de prison avec sursis, 75 000€ d'amende et à deux ans d'interdiction d'exercer toute fonction en lien avec le rugby.

Ce n'est pas satisfaisant. Parce qu'on peut considérer qu'il y a eu une prise illégale d'intérêt. Mais passer de la pris illégale d'intérêt à la corruption, ça n'a pas de sens, ça ne correspond pas au dossier. C'est une décision du tribunal, qui va se retrouver annulée, par le fait de l'appel que nous allons formuler. Le tribunal a considéré qu'il n'y avait pas effet à execution provisoire, et que par conséquent, à partir du moment où nous faisons appel du jugement, on se retrouve dans un an et demi ou deux ans exactement dans la même situation qu'aux premiers jours de ces audiences.

Bernard Laporte est interdit de présidence de la FFR pour 2 ans.

Cependant, la sanction n'est pas exécutoire, il va faire appel et restera président jusqu'au procès en appel.

Toutes les infos > https://t.co/jgGzPOf3hP pic.twitter.com/zOpR4SxCyw

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 13, 2022

Bernard Laporte reste donc président de la Fédération Française de rugby ?

Évidemment. Il ne peut pas envisager d'abandonner ses fonctions. Ce serait une fuite, ça n'a pas de sens. C'est grâce à lui que la Coupe du monde est en France, et que Galthié est là. Évidemment qu'il n'y a pas de corruption et de traffic d'influence. Il y a un contrat à la con, qui a été signé au mauvais moment. Point.

Tout cela ne risque pas d'entacher l'image de la Coupe du monde ?

Pas du tout à mon avis. Je pense que les gens sont censés. Je vous rappelle que le tribunal a souligné qu'il n'y avait pas eu un centime de dommage causé à la FFR et que le vilain monsieur Altrad, ça lui coûte huit millions par an ! Il n'y a jamais eu d'arrangement, il y a eu un contrat qui est totalement valable.

Que pensez vous de ce procès, au final ?

C'est un procès pénible. Anormal, parce qu'on en a fait un battage inouï, mais il faut rappeler qu'il n'y a pas d'argent dans le dossier. Les 150 000 euros du contrat de M. Laporte, il faut les mettre au regard de ce que, quelques mois avant, Altrad avait proposé à Laporte pour être manager du club Montpellier : un million d'euros par an. Et il a préféré être bénévole de la Fédération Française de rugby. Alors la malhonnêteté de M. Laporte, il faut qu'on me la démontre.