• United Rugby Championship - S'busiso Nkosi (Bulls)
    United Rugby Championship - S'busiso Nkosi (Bulls)
  • International - Afrique du Sud - Nkosi
    International - Afrique du Sud - Nkosi

"J'étais recroquevillé avec mon père qui gère mon état mental" : Nkosi prend la parole

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

FAITS DIVERS - S'busiso Nkosi a pris la parole pour la première fois depuis qu'il n'a plus donné de nouvelles depuis trois semaines. Réfugié chez son père, l'ailier de l'Afrique du Sud a notamment fait part de son mal-être, de ses difficultés mentales et du rôle important de son père pour l'aider.

Après avoir été retrouvé sain et sauf ce lundi, S'busiso Nkosi a pris la parole pour la première fois depuis sa disparition, il y a trois semaines. "Cela a été une période difficile" a commencé l'ailier de l'Afrique du Sud, dans un entretien accordé à News24, un média sud-africain. Le Springbok a notamment évoqué son profond mal-être et ses difficultés à gérer la pression mentale. "Ça a juste été beaucoup de pression mentale. Cela se construit depuis quelques années maintenant, quand j'étais joueurs aux Sharks, et la période a été un peu difficile. Je suis à un point où je dois donner la priorité à la personne avant le joueur de rugby en ce moment", a ajouté Nkosi. "J'avais juste besoin de temps. J'étais recroquevillé avec mon père, et il gère mon état mental au quotidien".

Nkosi a déjà eu des précédents avec les Sharks en 2015 où il n'avait également pas donné de nouvelles pendant une période. L'actuel joueur des Bulls tire aujourd'hui la sonnette d'alarme sur les pratiques actuelles du rugby professionnel, qu'il juge pas assez efficace pour gérer les émotions des joueurs.

International - Afrique du Sud - Nkosi
International - Afrique du Sud - Nkosi

"Personne ne nous apprend à gérer nos émotions"

"Peut-être qu'un petit effort doit être fait sur la façon dont les gars gèrent la vague d'émotions qui accompagnent les bons et les mauvais moments. Beaucoup de choses sont hors de votre contrôle en tant que joueur de rugby. Personne ne nous apprend vraiment à gérer nos pensées et nos émotions. C'est plus difficile pour les gars qui sont en phase avec leur esprit et leurs émotions. J'ai eu beaucoup de coéquipiers et je peux vous dire que tout le monde ne va pas bien. C'est un environnement difficile" poursuit celui qui n'a disputé que quatre rencontres avec les Bulls de Johannesburg cette saison.

De quoi faire souffrir l'ailier explosif qui regrette de ne pas avoir pu jouer davantage avec sa nouvelle franchise, après six ans passés aux Sharks de Durban. "Ça me fait mal de ne pas avoir pu me retenir plus longtemps. J'aurais adoré ajouter plus que quatre matchs sous le maillot des Bulls. Ce sont des moments de fierté pour moi. Je suis désolé pour les gens qui m'ont fait venir ici pour faire la différence. Je suis désolé qu'ils m'aient fait venir quand j'étais à cette étape de ma vie". À ce jour, les Bulls n'ont pas encore communiqué sur un potentiel retour à la compétition de S'busiso Nkosi.