• Bernard Laporte
    Bernard Laporte

Laporte va s’expliquer ce jeudi après-midi devant Amélie Oudéa-Castéra, la ministre des Sports

Le | Mis à jour

FAITS DIVERS - Le président de la FFR, Bernard Laporte a rendez-vous ce jeudi à 14h30 avec Amélie Oudéa-Castera, la ministre des Sports, pour expliciter sur sa mise en retrait de la fédération et la nomination d’un président délégué dans l’attente de son jugement en appel.

Cette fois-ci, terminé les petites phrases et pics par presse interposée. "Je suis légaliste : je ne vois pas pourquoi je devrais m'en aller", indiquait Laporte d’un côté au JDD pendant que ses avocats révélaient que "la ministre des Sports avait soutenu ouvertement la liste de Florian Grill". Cette dernière avait appelé par communiqué à l’organisation de nouvelles élections suite à la condamnation en première instance de Bernard Laporte, qui s’est aussitôt interjeté en appel.

"Défense indigne", se défendait-elle d’abord dans L’Equipe, avant mardi matin de poursuivre chez nos confrères de France 2, "Une première prise de conscience mais qui demande des éclaircissements".

Et bien , justement les deux parties vont pouvoir s’expliquer en direct, échanger leur point de vue dans l’intimité du ministère des sports. La rencontre est programmée à 14h30. Laporte doit présenter son plan pour appliquer l’injonction du comité d’éthique qui a demandé sa mise en retrait et la nomination d’un président délégué dans les plus brefs délais. La ministre des Sports Amélie Oudéa-Castera a discuté par deux fois avec le président de cette instance. En visio-conférence mardi après-midi puis de nouveau au téléphone mercredi en fin de journée.

Il n’est pas dit que la fumée blanche sorte à l’issue de la rencontre, car légalement le pouvoir de la ministre est limitée. Toutefois, la FFR ne peut pas durablement être en "conflit" avec son ministère de tutelle. De cette rencontre doit sortir un compromis ou tout au moins une solution pérenne.