Icon Sport

Jean-Baptiste Elissalde: "Montpellier a annoncé haut et fort vouloir nous taper à la maison"

Elissalde: "Montpellier a annoncé haut et fort vouloir nous taper à la maison"

Le 17/10/2014 à 09:27Mis à jour Le 17/10/2014 à 09:48

"Je l'ai lu sur Rugbyrama", a souri l'entraîneur des trois-quarts toulousains Jean-Baptiste Elissalde en référence à l'interview de Mario Ledesma. Les deux équipes ont rendez-vous dimanche à Toulouse, pour leur entrée en lice en Coupe d'Europe...

En début de semaine, Guy Novès avait annoncé que la priorité restait le Top 14. La réflexion du staff a-t-elle évolué depuis ?

Jean-Baptiste ELISSALDE: Ce n'est pas la priorité de la semaine mais dans son ensemble, oui bien évidemment. Nous ne sommes que 8e et nous avons encore envie de participer aux phases finales et pour cela il faut combler le retard que nous avons en championnat.

Cela veut-il dire place aux jeunes en Coupe d'Europe comme l'a également sous-entendu Guy Novès ?

J-B.E.: Cela serait une opportunité pour nous et pour eux. Quand on est moins bien, on hésite à mettre les jeunes pour ne pas leur rajouter de pression ; quand on est mieux, on hésite aussi pour ne pas briser la dynamique donc en fait on ne les mets jamais (sourires). Non, on a vu qu'ils avaient fait de belles apparitions et dans les prochains jours on aura sans doute quelques nouveautés. Cela peut aussi servir à ça...

" Quand Luke (McAlister) est en pleine possession de ses moyens, c'est un joueur que l'on a tendance à mettre sur le terrain"

La bonne performance de McAlister à l'ouverture redistribue-t-elle les carte à ce poste malgré le retour de Flood ?

J-B.E.: Contre le Stade français, il a pris beaucoup de décisions qui n'allaient pas dans le sens des coups qu'il y avait à jouer sur l'extérieur et qui étaient beaucoup plus simples. Il a rectifié face à Toulon et c'est vrai que quand Luke est en pleine possession de ses moyens, c'est un joueur que l'on a tendance à mettre sur le terrain. Après 10 ou 12... C'est quasiment pareil. L'association des deux m'avait plu à Brive malgré le résultat final. Face à des défenses très agressives comme celle de Montpellier, c'est une option intéressante que de les mettre tous les deux. On a l'embarras du choix et cela fait du bien d'avoir enfin un peu mal à la tête pour composer l'équipe.

La blessure de Trinh-Duc change forcément l'animation montpelliéraine. Votre sentiment ?

J-B.E.: On connaît les facultés de François et c'est sans doute préférable pour nous qu'il ne soit pas là. Après, parfois, dans la difficulté, c'est là que tu fais émerger de nouveaux talents. Et puis quand tu n'as pas le choix... Ce sera peut-être plus un levier de motivation pour Montpellier.

Justement, quel regard portez-vous sur cette équipe ?

Contenus sponsorisés