Icon Sport

Demi-finale Champions Cup - Privé de munitions l’an passé par le RCT, le Leinster a retenu la leçon

Privé de munitions l’an passé, le Leinster a retenu la leçon

Le 17/04/2015 à 14:56

De son élimination en quart de finale face au RCT la saison passée (29-14), le Leinster a surtout retenu d’énormes défauts dans sa conservation du ballon à Mayol. A l’heure de la revanche, les joueurs de la province irlandaise savent bien qu’ils devront assurer leurs phases de lancement, et donc la conquête. Ce sur quoi ils ont insisté ces derniers temps à l’entraînement.

Frustrés de leur défaite de la saison dernière en quart, les joueurs du Leinster n’ont pas manqué de revisionner leur contre-performance passée cette semaine. Ils n’ont pas dû y prendre du plaisir, mais ce qu’ils y ont trouvé leur a offert de précieuses pistes de travail. Avec plusieurs secteurs sur lesquels insister en vue de la revanche, prévue dimanche au Vélodrome. La conquête en tête. Parce qu’en avril 2014, c’est notamment en manquant de ballons que les Irlandais ont laissé leur qualification leur échapper (29-14), malgré un nul (6-6) tenu à la pause. "On a perdu trop de ballons, notamment en touche", illustre le deuxième ligne Devin Toner, titulaire à Mayol. "Et on les a laissés nous agresser. En défense et au plaquage, ils ont une énorme expérience. Cela n’avait pas été du tout dans notre sens en 2014".

"La conquête sera la clé"

Après avoir laissé un bien trop grand nombre de munitions en route l’an dernier, les hommes de Matt O’Connor savent qu’ils devront commencer par assurer la conservation du ballon à Marseille. Ce qui sous-entend notamment d’assurer les phases de lancement. "La conquête sera la clé", estime le spécialiste de la mêlée du Leinster, Marco Caputo. "Les Varois l’ont emporté dans le combat l’an dernier. Cette fois, on devra répondre, et notamment en mêlée, ouverte comme fermée, pour avoir le ballon". Ne doutez donc pas de l’engagement physique déployé dimanche par la province.

En mêlée, les Leinstermen n’auront justement pas manqué la performance en demi-teinte du RC Toulon en quart de finale contre les Wasps (32-18). Mais on sait qu’ils ont des joueurs très forts dans ce secteur, avec un pack puissant", nuance rapidement l’ancien talonneur, passé à Clermont entre 2000 et 2002. Et le technicien d’origine australienne de reprendre : "Face à des joueurs comme S. Armitage, Masoe, Juan Smith, Fernandez-Lobbe, ou Bakkies Botha, c’est très difficile de gagner des ballons". Côté dublinois, où chaque séance est propice à un petit temps de travail sur la mêlée, on pense néanmoins avoir retrouvé en confiance, à l’image des piliers Mike Ross et Cian Healy.

Capitaine emblématique du Leinster, Leo Cullen est désormais entraîneur des avants

Capitaine emblématique du Leinster, Leo Cullen est désormais entraîneur des avantsIcon Sport

"Ne pas faire d’erreur"

L’importance de la touche n’en sera pas moindre. Chahutés dans les airs un an plus tôt, voilà encore un secteur dans lequel les Irlandais devront répondre présents. "On y travaille beaucoup, on essaye de progresser", concède Devin Toner. "Parce qu’ils ont de très bons joueurs comme Ali Williams ou Bakkies Botha qui mettent une énorme pression dans les airs. Ce sera une des clés du match, c’est certain". Des secteurs d’autant plus décisifs que les joueurs de la province irlandaise connaissent enfin les talents varois dans le jeu au sol, où la bataille sera tout aussi rude. Du gain du ballon dépend évidemment la capacité des deux équipes à déployer leur stratégie.

Et s’ils jouent nettement moins qu’avant, les coéquipiers de Jamie Heaslip ont affiché de beaux progrès dans la concrétisation, ainsi qu’en atteste leur qualification face à Bath en quarts (18-15). Un réalisme qui leur a pourtant valu quelques critiques sur leur jeu au pays du trèfle. "On peut comprendre la frustration, ce n’était pas la performance souhaitée, on en a pleinement conscience" , reconnaît le géant deuxième ligne. "Cette demie est une chance pour nous racheter auprès de nos fans ! " Encore plus, avec la revanche à prendre de la saison passée, et de la suprématie européenne piquée par le RCT. A condition, en conquête comme ailleurs, d’afficher la précision nécessaire à un tel match de très haut-niveau. Ce sur quoi termine Toner : "Il nous faudra avant tout faire attention à ne pas faire d’erreur"

La joie des Toulonnais contraste avec la déception des Leinstermen - avril 2014

La joie des Toulonnais contraste avec la déception des Leinstermen - avril 2014Icon Sport

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0