Icon Sport

Demi-finale Champions Cup - Clermont a vengé le Racing et disputera une nouvelle finale (13-9)

Clermont a vengé le Racing et disputera une nouvelle finale

Le 18/04/2015 à 18:07Mis à jour Le 18/04/2015 à 18:56

Dans une rencontre intense contre les Saracens, les Clermontois ont finalement réussi à venger le Racing-Metro en demie de Champions Cup (13-9).

Cette finale, les Clermontois ont été se la chercher avec le cœur et les tripes ! Dans un Geoffreoy-Guichard plein comme un œuf, l'ASMCA a été au bout d'elle-même pour éliminer les Saracens au terme du match le plus crispant et tendu de sa saison (13-9). Décisif, l'Australien Brock James a libéré les siens en passant deux pénalité (26e, 73e), et en effectuant une passe décisive au pied pour Wesley Fofana (43e). Humiliés l'an dernier à Twickenham au même stade de la compétition par ces mêmes Sarries, les Jaunards prennent leur revanche et retournent en finale de la Champions Cup, deux ans après l'échec face à Toulon.

Mais que ce fut dur ! Inhibés par l'enjeu, les hommes de Franck Azéma ont eu toutes les peines du monde à lâcher la bride et à envoyer du jeu. La faute à la pression de l'événement mais aussi et surtout à la stratégie de jeu mise en place par le manager anglais Mark McCall. Comme contre le Racing-Metro au tour précédant, le vice-champion d'Europe a usé sans modération de jeu d'occupation, y ajoutant cette fois une pression défensive de tous les instants pour asphyxier son adversaire, dans la roue d'un Billy Vunipola solide et puissant. Pas d'envolée mais une tactique minimaliste qui a fait déjouer son adversaire une bonne partie du match.

Damien Chouly (Clermont) face à Jim Hamilton (Saracens) - 18 avril 2015

Damien Chouly (Clermont) face à Jim Hamilton (Saracens) - 18 avril 2015Icon Sport

James envoie Clermont en finale

Contrairement au Racing-Metro, Clermont a eu de son côté la force de son public, véritable marée jaune (41500 supporters présents à Geoffroy-Guichard, record d'affluence pour le stade dans sa nouvelle configuration) qui a parfaitement joué son rôle de seizième homme dans les bons moments comme dans ceux où les Auvergnats étaient malmenés dans le combat. Menés 6-3 à la pause, ils ont trouvé en Brock James un homme providentiel. Pas vraiment inspiré dans le jeu courant à l'image de ses partenaires, l'Australien a sorti le geste qu'il fallait au bon moment. Un petit par-dessus pour offrir l'essai à Wesley Fofana et remettre son équipe sur les rails du succès, juste après le retour des vestiaires (43e).

C'est également lui qui inscrivait la pénalité de la délivrance à quelques minutes de la fin (73e), forçant les Anglais à jouer contre nature face à une très bonne défense clermontoise. Après avoir été le théâtre de l'épopée des Verts dans les années 70, Geoffroy-Guichard devient ce samedi le témoin du retour des Jaunards au dernier stade d'une compétition qu'ils n'ont jamais gagné. L'enceinte stéphanoise avait également accueilli une demi-finale de Top 14 en 2010, également remportée par l'ASMCA contre Toulon. Cette année-là, Aurélien Rougerie et ses partenaires avaient soulevé le Bouclier de Brennus. Faut-il y voir un signe ?

Les supporters clermontois ont répondu présent dans les tribunes de Geoffroy-Guichard à Saint-Etienne

Les supporters clermontois ont répondu présent dans les tribunes de Geoffroy-Guichard à Saint-EtienneIcon Sport

Contenus sponsorisés