Icon Sport

Champions Cup - Toulon-Leinster, Bernard Laporte: "La clé de ces matchs reste la discipline"

Laporte: "La clé de ces matchs reste la discipline"

Le 15/04/2015 à 09:26Mis à jour Le 15/04/2015 à 09:32

Avant la demi-finale européenne de dimanche, Bernard Laporte s'est présenté en conférence de presse. L'occasion pour lui d'évoquer la préparation du match face au Leinster et de revenir sur l'actualité récente de son club.

Dimanche, Toulon peut écrire une nouvelle page de son histoire en allant chercher une troisième finale européenne consécutive. Comment appréhendez-vous cela?

Bernard LAPORTE: Ce serait quelque chose d'unique, je ne sais pas si l'on peut qualifier cela d'exploit mais personne ne l'a jamais fait... Mais on a sur notre route un candidat sérieux avec le Leinster qui connait ce genre d'événement. Ils ont une pléiade d'internationaux dont beaucoup ont gagné le tournoi avec l'Irlande. On a regardé leurs matchs de Coupe d'Europe, c'est une très belle équipe. Ils ont perdu O'Driscoll mais l'ont remplacé par un très bon. C'est presque la même équipe qu'on a rencontré la saison dernière.

Quelle est la recette pour être présent à ce stade de la compétition chaque année?

B. L: Il n'y a pas une recette miracle mais il faut avoir la motivation, l'engouement et la force mentale pour gagner ce genre de match. A nous de faire en sorte que les joueurs se transcendent pour aller chercher cette troisième finale européenne consécutive. C'est un challenge énorme.

Avez-vous été rassuré par la prestation de vos joueurs à Grenoble, notamment sur le plan physique?

B. L: Ce match permis à certains de se montrer, on leur avait dit avant la rencontre. On avait deux objectifs: gagner pour se remettre en championnat et préparer cette demi-finale. On avait dit aux joueurs qu'on voulait avoir un casse-tête pour composer l'équipe. Certains ont repris du galon. Concernant le physique, on n'était pas inquiets car on a les données GPS des joueurs et on peut les comparer entre les premières et deuxièmes mi-temps. On ne voyait pas de baisse. En revanche, il y a eu des baisses mentales, c'est une évidence. Il fallait gagner cette deuxième mi-temps, quand tu les perds depuis deux mois, en prendre une, ça fait du bien.

" L'an passé on avait fait un très bon match face au Leinster"

En quart de finale face au Leinster, Bath avait produit beaucoup de jeu sans que cela porte ses fruits. Allez-vous vous appuyer sur cette rencontre?

B. L: En quart de finale, Bath a fait beaucoup de fautes face à cette équipe du Leinster. Jouer au rugby, ce n'est pas que faire des passes... Il faut avant tout ne pas donner des points. Quand tu perds et que tu prends six pénalités, tu ne peux pas dire que tu as fait un bon match. La priorité est de ne pas donner des points à l'adversaire sinon cela veut dire que tu es vulnérable. Regardez bien mais une équipe comme celle du Leinster ne prend que très peu de points.

Bernard Laporte, le manager de Toulon - 2015

Bernard Laporte, le manager de Toulon - 2015Icon Sport

Etes-vous d'accord si l'on vous dit que l'an passé vous aviez peut-être fait le meilleur match de votre saison face au Leinster en quart de finale?

B. L: C'est vrai que l'an passé, on avait fait un très bon match face à eux. On les avait très bien pressés car on craignait des garçons comme O'Driscoll ou D'Arcy. Il faudra faire la même chose dimanche. Avec toujours comme clé la discipline. C'est la base. Après il faut marquer pour gagner. Ces matchs de haut niveau, il faut des joueurs qui ne prennent pas de pénalité et notre sélection sera faite là-dessus.

" Pierre (Mignoni) est très aimé des joueurs, à eux de l'aider à partir la tête haute"

De fait, allez-vous prendre en compte ce qu'il s'est passé face aux Wasps ou votre mêlée a été sanctionnée à plusieurs repises?

B. L: Sur le match des Wasps, je ne suis pas d'accord avec M. Clancy et les sanctions envers Menini. On en a parlé après la rencontre, il m'a dit qu'il ne prenait pas les sanctions seuls et qu'il allait revoir cela. En regardant les vidéos, on s'aperçoit que c'est leur pilier qui était à la faute et poussait Alex à venir à l'intérieur. Même s'il a été beaucoup pénalisé, je pense que c'était injuste.

La semaine a été marquée par l'annonce du départ de Pierre Mignoni en fin de saison. Est-ce que cela peut être un levier de motivation supplémentaire finalement?

B. L: Toulon a fait une proposition à Pierre, mais il en a préféré une autre avec surtout un autre poste. Ça se respecte. On aime Pierre et on respecte son choix. Il est très aimé de ses joueurs et de ses trois quarts à eux de l'aider à partir la tête haute.

Participez-vous aux choix de son successeur aux côté de Mourad Boudjellal?

B. L: On en discute avec le président, les candidatures arrivent. Il faut faire le bon choix, le RCT est un grand club et il ne faut pas se tromper. Mais ce n'est pas la priorité. L'important, c'est le Leinster. Pierre s'en va OK, mais on n'a pas la nécessité de prendre quelqu'un avant dimanche.

Contenus sponsorisés