Rugbyrama

Bernard Jackman: "Si tu rends le ballon à Toulon, tu en as pour trois minutes à défendre"

"Si tu rends le ballon à Toulon, tu en as pour trois minutes à défendre"

Le 19/04/2015 à 09:08Mis à jour Le 19/04/2015 à 09:09

Avant les demies européennes, nous avons demandé à l'ancien international irlandais Bernard Jackman (38 ans, 9 sélections) d'analyser chacun des duels. Si Toulon est favori, l'entraîneur en chef de Grenoble et ancien talonneur prévient que le RCT devra se méfier du Leinster qui concentre toute son énergie sur cette Champions Cup, la dernière compétition qu’il peut remporter cette saison.

Points forts, points faibles

Le point fort de Toulon : "C’est la qualité de ses joueurs (sourire). Son effectif est si dense. Et sa qualité dans les rucks. Avec Grenoble, on a perdu beaucoup de ballons sur cette phase de jeu. Ils contestent beaucoup. Ils sont puissants et costauds. Le Leinster doit être super précis sur la qualité des déblayages et conserver le ballon. Si tu le leur rends, tu en as pour trois minutes à défendre".

Le point faible de Toulon : "Si le Leinster est capable de tenir le ballon sur six, sept temps de jeu, il y a l’opportunité. Ils sont super serrés en défense. Avec Grenoble, on a marqué quatre essais, trois après plus de dix phases".

Le point fort du Leinster : "Il a aussi de super joueurs avec beaucoup d’expérience.En Coupe d’Europe, c’est une équipe avec une histoire (trois titres)".

Le point faible du Leinster : "Sur les trois derniers matches, il a manqué 90 plaquages et concédé 13 essais. C’est beaucoup. Par exemple, contre Bath, en quart de finale, il a encaissé deux essais et n’en a pas marqué. Madigan, le buteur, a inscrit tous les points (18-15). En ce moment, c’est un point faible. Autre chose : depuis le départ de Jono Gibbes, la qualité des rucks n’est plus la même. Il leur manque".

Le Springbok Bryan Habana, étoile au sein de la constellation toulonnaise

Le Springbok Bryan Habana, étoile au sein de la constellation toulonnaiseIcon Sport

" Le mec qui va décider du match, c’est l’arbitre Wayne Barnes. Il est très sévère avec les joueurs qui restent dans la zone de ruck"

Conquête : "Peut-être que le Leinster a un petit avantage. Toulon est treizième sur le contre en touche (en Top 14) et le Leinster est bon dans ce secteur. Avec Toner, McCarthy, Heaslip, Jordi Murphy, Leinster a quatre sauteurs, Toulon deux. En mêlée, c’est équilibré mais peut-être que le Leinster est un peu mieux".

Les clés du match : "Pour moi le mec qui va décider du match, c’est l’arbitre Wayne Barnes. Toulon est très bon dans les rucks mais toujours à la limite, pour relâcher le joueur ou pour sortir de la zone. Lors d’Irlande-pays de Galles, Barnes ne s’est focalisé que sur ça. Les internationaux du Leinster le connaissent, ils savent ce qu’il tolère et ce qu’il ne tolère pas. Peut-être que c’est un avantage pour le Leinster. Wayne Barnes est très sévère avec les joueurs qui restent dans la zone de ruck. Les Toulonnais doivent l’écouter et respecter très attentivement ses consignes. Michalak est capable de faire des choses spectaculaires. S’il joue, je suis certain que le Leinster va le cibler. Si Toulon joue avec Michalak et Giteau (en numéro 10 et l’autre en premier centre), en alternant leur place pour le jeu au pied et le jeu au large, ça va être plus compliqué pour les Irlandais de fermer le jeu, d’arrêter l’attaque".

L'arbitre Wayne Barnes est souvent très sévère dans les zones de ruck

L'arbitre Wayne Barnes est souvent très sévère dans les zones de ruckIcon Sport

" Toulon se focalise sur deux compétitions, Leinster une. Peut-être que c’est un avantage pour lui"

Les joueurs à surveiller à Toulon : "Sébastien Tillous-Borde autour des rucks et avec le jeu au pied. Et Matt Giteau. J’adore ce joueur".

Les joueurs à surveiller au Leinster : "L’arrière Rob Kearney est très bon, Jamie Heaslip, et le talonneur Sean Cronin. Il est super avec le ballon. C’est lui qui franchit le plus pour le Leinster. Healy et O’Brien n’ont pas beaucoup joué cette saison (blessés), ils sont en forme maintenant. Ils ont gagné le Tournoi des Six Nations avec l’Irlande. Ils sont capables de faire des différences aussi".

La forme du moment : "Le Leinster n’est pas en forme mais est capable de l’être contre Toulon. Pour eux maintenant, la seule chose qu’ils peuvent gagner, c’est la Champions Cup. Ils ne vont pas se qualifier en Ligue celte. Toulon se focalise sur deux compétitions, Leinster une. Peut-être que c’est un avantage pour lui. C’est clair que Toulon est favori, c’est mérité, mais je pense que le Leinster a une chance".

Jimmy Gopperth (Leinster) à l'entrainement

Jimmy Gopperth (Leinster) à l'entrainementIcon Sport

Contenus sponsorisés