Icon Sport

Élections à la LNR : vers une coalition Merling - Tingaud

Élections à la LNR : vers une coalition Merling - Tingaud
Par Arnaud BeurdeleyPar Marc Duzan via Midi Olympique

Le 19/03/2021 à 09:30Mis à jour Le 19/03/2021 à 09:44

Jeudi soir, Alain Tingaud et Vincent Merling ont envoyé un courriel signé de leurs deux mains aux trente présidents que compte le rugby professionnel français : ceux-ci sont invités samedi, à Bordeaux, pour un meeting au fil duquel Tingaud pourrait annoncer qu'il renonce à l'élection pour rejoindre le camp Merling...

Ces dernières semaines, trois candidats s'étaient déclarés pour succéder à Paul Goze, lors des élections prévues mardi prochain, à l'hôtel Pullman de Bercy, dans le douzième arrondissement parisien : il y avait donc Vincent Merling, le président historique du Stade rochelais, René Bouscatel, l'ancien président du Stade toulousain et Alain Tingaud, qui fut longtemps le patron du SU Agen. Mais selon nos informations, l'élection à la tête de la Ligue Nationale de Rugby pourrait finalement ne se jouer qu'entre deux hommes, à savoir Vincent Merling et René Bouscatel.

Jeudi soir, Alain Tingaud et Vincent Merling ont ainsi envoyé un courriel signé de leurs mains à leurs pairs afin de les inviter à un déjeuner prévu samedi, à Bordeaux. Ce courriel, que nous nous sommes procurés, n’indique rien de la volonté des deux hommes. Simplement précise-t-il le lieu de la réunion (« La maison Koti) et l’horaire (de 11h00 à 14h00). Mais selon nos informations, Alain Tingaud pourrait ce jour-là annoncer aux présidents (présents ou en visioconférence) son désistement dans la course à la présidentielle et rallier le camp de Vincent Merling. Un véritable séisme électoral. Toutefois, force est de s’interroger : les voix de Tingaud se reporteront-elles automatiquement sur Merling ? In fine, le Rochelais serait-il vraiment certain de l'emporter ? Rien n'est moins sûr, tant la candidature de René Bouscatel a pris de l'ampleur au fil des derniers jours de campagne. A tel point que Paul Goze s’est investi ces derniers jours dans la campagne. Au moins deux présidents de Pro D2, sous couvert d’anonymat, nous ont confirmé que le président de la LNR avait pris la peine de les joindre par téléphone dans le but de les convaincre de glisser dans l’urne un bulletin de vote en faveur de Vincent Merling. « Ça va être un véritable show cette élection, a même ironisé un troisième président de Pro D2. Jamais, je n’avais reçu autant d'appels des dirigeants de la Ligue. »

Les trente présidents du rugby professionnel se retrouveront donc lundi à Paris pour une réunion à l’initiative de l’UCPR afin d'essayer de se mettre d’accord sur un candidat unique en amont de l’élection de mardi. Une pratique assez usuelle dans l’histoire de la LNR mais qui continue d’interpeller de nombreux acteurs. Parviendront-ils à un consensus ? Rien n'est moins sûr.

Contenus sponsorisés