Icon Sport

Lemoine va vivre une quatrième Coupe du monde

Lemoine va vivre une quatrième Coupe du monde

Le 17/07/2022 à 15:06Mis à jour Le 17/07/2022 à 15:12

COUPE DU MONDE - L’ancien pilier uruguayen Pablo Lemoine, devenu sélectionneur du Chili, va vivre sa quatrième Coupe du monde lors du Mondial en France en 2023.

C’est un nom bien connu en France. Pablo Lemoine, l’ancien pilier uruguayen, a joué pendant six saisons au Stade français, soulevant deux fois le Bouclier de Brennus en 2003 et 2004, avant de passer deux ans à Montauban et de finir sa carrière de joueur à Valence-d’Agen. Pablo Lemoine ne va donc pas débarquer dans un pays inconnu en 2023 lors de la Coupe du monde. En effet, l’ancien pilier a pris en charge la sélection chilienne à l’été 2018 et il a permis au Chili de se qualifier pour la première fois de son histoire pour la phase finale d’une Coupe du monde. L’homme est un habitué de l’événement puisqu’il en a disputé deux en tant que joueur avec l'Uruguay, en 1999 et 2003, avant de devenir le sélectionneur de son pays, conduisant son équipe à la Coupe du monde 2015 en Angleterre.

" Profitons, nous allons en France"

Après avoir occupé la fonction de directeur de la haute performance à partir de décembre 2015, Pablo Lemoine est ensuite devenu sélectionneur de l’Allemagne le 8 janvier 2018, avant de s’engager avec le Chili le 31 août de la même année avec l’ambition de qualifier l’équipe pour le mondial en France, comme il le confiait lors de sa prise de fonction : "Le Chili doit être préparé. Ma mission est de transmettre ce que j'ai vécu avec l'Uruguay : quand les choses sont claires et si nous sommes honnêtes avec les joueurs, les clubs, les associations, alors tout peut arriver." L’ancien pilier n’a pas beaucoup parlé ces derniers temps, se concentrant sur le barrage promis aux États-Unis.

Il n’a pas caché sa joie après cet incroyable bras de fer avec les Américains : "Aujourd'hui, je peux parler. Remerciez les gars qui ont cru en l’impossible et l'ont rendu possible. Je veux aussi remercier ma famille, c'est magique. Profitons, nous allons en France. Ces connards le méritent" Un bonheur qui vient récompenser de nombreux sacrifices de la part de ses joueurs qui viennent d’écrire la plus belle page du rugby chilien : "Pour la Fédération, c’est très important, pour les joueurs aussi qui ont cru en un projet très difficile. Nous avons su dépasser le simple objectif de la Coupe du monde, nous avons pensé à la croissance du rugby chilien dans son ensemble. Cette qualification prouve que nous sommes sur la bonne voie. La Coupe du monde, c’est une conséquence de ce que nous avons accompli." Avec la sensation que Pablo Lemoine est pour beaucoup dans cette belle histoire.

Contenus sponsorisés