Icon Sport

Ces pays qui ont, eux aussi, été disqualifiés de la Coupe du monde par le passé

Ces pays qui ont, eux aussi, été disqualifiés de la Coupe du monde par le passé
Par Rugbyrama

Le 28/04/2022 à 17:55Mis à jour Le 28/04/2022 à 18:01

COUPE DU MONDE - L'équipe d'Espagne est officiellement disqualifiée de la Coupe du monde de rugby 2023. Cette décision a été prise par World Rugby en raison de la violation du règlement 8 sur l'éligibilité du joueur espagnol natif d'Afrique du Sud Gavin Van den Berg. Ce dernier a disputé deux matchs ces six derniers mois sous les couleurs des Leones.

L'Espagne en 2018

L'Espagne disqualifiée d'une Coupe du monde, ce n'est pas la première fois que cela arrive. Il y a quatre ans, déjà, les Leones subissaient la même décision. À l'époque, deux joueurs d'origine française, n'ayant pas séjourné les trois dernières années sur le sol espagnol, avaient disputé un match qualificatif pour le Mondial au Japon. World Rugby avait disqualifié l'Espagne, avant que cette dernière ne fasse appel. Résultat : un comité indépendant avait débouté cet appel. La FER (Fédération Espagnole de Rugby), mécontente de cette décision, avait vivement répondu dans un communiqué : "Nous continuons de considérer (...) que cette décision est injuste. Il est confirmé qu'en rugby le règlement ne s'applique pas à tous de la même manière". La Russie avait remplacé l'Espagne pour ce Mondial.

La Roumanie en 2018

Tout comme les Ibériques, la Roumanie, elle aussi, a été disqualifié de la phase de qualification de la Coupe du monde 2019. Les raisons sont les mêmes. Les "Chênes" avaient aligné un joueur d'origine tongienne ne respectant pas la règle 8 de World Rugby. La Roumanie avait également fait appel. Elle avait reçu une amende de 118 000 € contre 59 000 € pour les Leons.

La Belgique en 2018

Jamais deux sans trois. La Belgique avait fait jouer un rugbyman d'origine française dans la phase de qualification de la Coupe du monde 2019. Sanctionnés de 148 000 € par World Rugby, les Diables noirs n'avaient cependant pas fait appel.

Tahiti en 2018

Décidemment. Cette année-là, la mode était vraiment à l'usage de joueurs non éligibles. Comme pour l'Espagne, il s'agissait de deux rugbymen d'origine française sélectionnés pour le match d'Oceania Cup en 2017. La FTR (Fédération Tahitienne de Rugby) avait reçu une amende de 59 000 €. Les Îles Cook avaient ainsi pu disputer les éliminatoires du tournoi de repêchage.

L'Espagne en 2022

Contenus sponsorisés